Tunisie : une manifestation de chômeurs tourne à l'affrontement devant le siège du gouvernement

Source: AFP

Des affrontements faisant plusieurs blessés ont éclaté samedi, devant le siège du gouvernement à Tunis, entre les forces de l'ordre et des chômeurs qui tentaient d'entrer dans le bâtiment, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

«Environ 60 chômeurs se sont rassemblés» dans une rue de la capitale avant de prendre la direction du siège du gouvernement et de tenter d'y faire irruption, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Selon cette communication officielle, cinq policiers ont été blessés par des jets de pierre de manifestants. De son côté, le secrétaire général de l'Union générale des étudiants tunisiens (Uget), Wael Naouar, a indiqué que plusieurs manifestants avaient été blessés dans les affrontements avec la police, et que deux d'entre eux avaient été conduits à l'hôpital.

La démocratie à l'épreuve de la poudrière sociale

Selon le responsable de l'organisation, les manifestants avaient été interdits de travailler dans le secteur public du temps de l'ex-président Zine el Abidine Ben Ali, chassé du pouvoir en 2011, en raison de leur lien avec l'Uget, alors opposé au régime tunisien. Ils réclament aujourd'hui un travail dans la fonction publique.

La Tunisiea connu à la mi-janvier un mouvement de contestation sociale, inédit par son ampleur et sa durée depuis 2011 et la révolte populaire qui avait conduit au départ de M. Ben Ali. Les gouvernements qui se sont succédés ces dernières années ont tous dit faire de la lutte contre le chômage une priorité - sans succès, le marasme économique se faisant toujours sentir.

Lire aussi : La Tunisie fête ses 60 ans d'indépendance en pleine tempête économique et sécuritaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales