Une journaliste saoudienne interrompt son direct pour une critique virulente du terrorisme islamiste

Nadine al-Budair© Capture d'écran
Nadine al-Budair

Nadine al-Budair, présentatrice du journal sur une chaîne de télévision saoudienne a interrompu son programme en direct pour faire un discours de 3 minutes dans lequel elle a appelé les musulmans à avoir «honte» du terrorisme musulman.

La présentatrice a exhorté son public à «se réveiller» après les atrocités commises par des terroristes lors des attaques de Paris et de Bruxelles, ajoutant qu'il fallait arrêter de considérer le terrorisme comme minoritaire dans le monde musulman et «prendre conscience des réalités». 

«Chaque fois que le terrorisme massacre des civils pacifiques, les pseudo-intellectuels et les hypocrites crient sur tous les toits que les terroristes ne représentent pas l'Islam ou les musulmans. Peut-être que l'un d'entre eux pourrait nous dire ce qu'ils représentent alors ?», s'est offusquée la journaliste.

«Ce ne sont pas les autres qui se font exploser chez nous, ce sont nous qui nous faisons exploser chez les autres», a-t-elle ajouté.

«Pourquoi refusons nous de prendre conscience que les personnes qui commettent ces crimes appartienent à notre société ? Il faut que nous admettions enfin que ce sont tous des arabes et que leur religion est l'islam», a martelé Nadine al-Budair. 

Auparavant, la présentatrice s'était déjà livrée à une critique de l'islam dans une colonne pour un journal koweïtien, en demandant aux musulmans de «cesser de blâmer l'Occident pour leurs problèmes», a indiqué The Mirror.

«Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux ?», s’était en effet interrogée Nadine Al-Budair dans un article publié en décembre 2015 dans le quotidien kowëitien Al-Rai

Lire aussi : Un Saoudien arrêté pour avoir hissé par inadvertance le drapeau du mouvement LGBT devant chez lui

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales