Un Saoudien arrêté pour avoir hissé par inadvertance le drapeau du mouvement LGBT devant chez lui

Source: AFP

L'homme a affirmé qu'il n'était pas au courant de la symbolique de ce drapeau, acheté sur internet parce que l'un de ses enfant trouvait ses couleurs «jolies» rapporte CNN.

La police religieuse saoudienne, nommée Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, a arrêté l'homme chez lui, à Jeddah. Selon les médias locaux, l'homme a été par la suite libéré sous caution après une «enquête».

En Arabie Saoudite, l'homosexualité est illégale en vertu de la charia. Un individu qui entretient des rapports sexuels avec un partenaire du même sexe s'expose à la castration chimique, l'emprisonnement, voire l’exécution. 

En Septembre 2015, l'Arabie saoudite a vivement insisté auprès de l'ONU pour supprimer les droits des homosexuels du registre des objectifs mondiaux de l'organisation, affirmant qu'ils étaient « contraire à la loi islamique ».

La protestation est venue du ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel Al-Jubeir, qui a dit à l'Assemblée générale de l'ONU que «la mention du sexe dans le texte pour nous signifie exactement un homme et une femme. La mention de la famille signifie “constituée d’un homme et d’une femme mariés“». 

De son côté, Faisal bin Hassan Trad, représentant permanent de l'Arabie saoudite auprès des Nations Unies à Genève, a déclaré que son pays ne pouvait tolérer les critiques en matière de droits de l'homme, arguant que cela constituait une forme d'«ingérence dans ses affaires intérieures». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales