Boîtes noires : le Boeing 737 de FlyDubai s’est écrasé à la vitesse de 600 km/h

Source: Sputnik

Le comité intergouvernemental d’aviation a révélé certains détails intermédiaires de son enquête sur le crash du Boeing 737 de FlyDubai le 19 mars.

«Lors de la troisième tentative d’atterrissage, faite en pilotage manuel à hauteur de 220 mètres, l’équipage a décidé de faire un deuxième cercle ce qui a mené à la prise d’altitude. A la hauteur de 900 mètres, le stabilisateur a été décliné de cinq degrés. Une telle manœuvre a provoqué une descente en piqué. Malgré les tentatives de l’équipage, l’avion s’est écrasé à un angle d’environ 45 degrés et à la vitesse de plus de 600 km/h», a déclaré le comité intergouvernemental d’aviation qui siège à Moscou.

On précise aussi dans le communiqué que des erreurs de pilotage avaient été provoquées par le mauvais temps  (brume, vent fort et pluie). Les spéculations selon lesquelles les pilotes de FlyDubaï étaient mal entraînés ont été démenties.  «Tous les pilotes avaient assez d’heures de vol pour piloter l’avion», a-t-on déclaré.

Les bulletins météo reçus en avance par les pilotes n’avaient pas changé, ce qui signifie que l’avion s’est écrasé suite à des erreurs de pilotage.

Le Boeing 737 de FlyDubai en provenance de la capitale émiratie s’est écrasé le 19 mars près de Rostov-sur-le-Don, importante ville de la Russie méridionale, juste avant son atterrissage. L’appareil s’est enflammé immédiatement après avoir heurté le sol, tuant ses 62 occupants, dont 55 passagers (18 hommes, 22 femmes et 4 enfants) et 7 membres d’équipage. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales