23 morts et près de 100 blessés dans l’attaque chimique d’Alep (PHOTOS, VIDEO)

© Capture d'écran de la vidéo de YouTube ©نضال حنان

Un quartier d’Alep en Syrie contrôlé par des combattants kurdes aurait été la cible d’une attaque chimique des terroristes islamiques. Des vidéos sur internet montrent qu’un gaz jaune s’élève au-dessus du quartier de Cheikh Maksoud.

«L’attaque a eu lieu entre 11h30 et 12h30 locales. Le gaz utilisé dans cette attaque a provoqué l’étouffement et le malaise des gens contaminés. Cela indique que des substances empoisonnantes ont été utilisées dans cette attaque. Quatre personnes ont été blessées», a confié à RT le journaliste local Nawrouz Uthman.

23 personnes ont été tuées et plus de 100 autres blessées, a ajouté le journaliste.

Le Croissant rouge kurde a confirmé l’attaque chimique ainsi que la contamination de plusieurs personnes. Welat Mamo, l’un des responsables de l’organisation à Alep, a confié au site d’information Aryen Haber que quatre civils avaient été contaminés dans cette attaque effectuée par «des groupes d’opposition».

Une vidéo qui aurait été tournée dans le quartier de Cheikh Maksoud montre plusieurs hommes respirant avec difficulté et une voix off qui dit qu’une attaque chimique s’est produite dans la région. Le journaliste kurde Kovan Direj a fait savoir que des civils et des combattants des Unités kurdes de protection du peuple (YPG) ont été frappés par la fumée jaune. Selon lui, neuf civils ont été tués et 29 autres blessés.

Le ministère russe de la Défense a déclaré aujourd’hui que plus de 1 000 combattants du Front Al-Nosra, sept chars et 24 véhicules tous-terrains étaient actuellement basés dans les banlieues du nord d’Alep.

Les militaires russes ont aussi indiqué qu’au cours des dernières 24 heures, des combattants du Front Al-Nosra avaient augmenté leurs provocations contre les civils et les forces gouvernementales dans la région.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales