Propagation de la haine contre les migrants : 10 appartements perquisitionnés à Berlin

Des partisans du mouvement anti-islam PEGIDA lors d'une manifestation à Dresde, le 21 mars 2016 Source: Reuters
Des partisans du mouvement anti-islam PEGIDA lors d'une manifestation à Dresde, le 21 mars 2016

La police allemande a mené des raids dans près de 10 appartements de la capitale allemande, Berlin, dans le cadre d'une enquête sur neuf hommes soupçonnés d'utiliser les réseaux sociaux pour inciter à la haine contre les réfugiés et les juifs.

Aucun des suspects n'a été arrêté au cours des raids visant neufs personnes soupçonnées d'incitation à la haine raciale. La police allemande a indiqué que de la drogue, des armes et des objets avec des insignes anticonstitutionnels avaient été saisis.

Les suspects sont des hommes âgés de 22 à 58 ans. Ce sont les seules informations qui ont filtré à leur sujet. Ils sont accusés de publier des images contre les réfugiés et des messages antisémites sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter. Ils ont en outre été accusés de diffuser de la musique avec des paroles racistes.

L'Allemagne a enregistré une hausse des discours de haine sur internet depuis la crise des réfugiés. 289 plaintes pour ce motif ont déposées en 2015 devant la justice, contre 196 l' année précédente.

Lire aussi : #TousUnisContrelaHaine : la campagne du gouvernement qui fait polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales