La police de Jérusalem boucle un parc palestinien «incitant à la terreur»

Le quartier de Ras al-Amud © Baz Ratner Source: Reuters
Le quartier de Ras al-Amud

La police israélienne a «nettoyé» un jardin mémorial situé à Jérusalem- Est pour commémorer les «martyrs» palestiniens qui auraient participé aux attaques récentes contre des Israéliens.

Selon les médias israéliens, des inconnus avaient planté des arbres et attaché des photos d’au moins 47 «martyrs» palestiniens tués dans une récente série d’attaques violentes dans un parc du quartier de Ras al-Amud pour en faire un mémorial. La police affirme pour sa part que ce parc avait été occupé «sans permission».

La police et les forces municipales de Jérusalem ont donc dégagé tous les arbres plantés, photos et graffitis qui se trouvaient à proximité.

«La police continuera d’agir décisivement contre n’importe quelle démonstration de soutien ou incitation à la terreur dans le pays», a martelé le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, ajoutant que ceux qui avaient créé ce jardin en répondraient devant la justice.

Les autorités de Jérusalem qualifient de terroristes, les personnes dont les noms étaient mentionnés dans ce jardin, alors que de nombreux Palestiniens les considèrent comme des héros. Ce n’est pas la première fois que «l’intifada des couteaux» reçoit un soutien public : les autorités palestiniennes ont même renommé des rues de Cisjordanie en l’honneur des attaquants présumés.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens s’aggravent depuis l’échec des négociations de paix il y a deux ans. Le nombre d’attaques au couteau par des Palestiniens contre Tsahal et des civils a augmenté, tout comme les réponses de l’armée israélienne aux attaques. 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont perdu la vie dans la dernière série d’attaques, alors que 188 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes.

Lire aussi : Palestinien tué à Hébron : malgré les accusations, les soutiens au soldat israélien se multiplient

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales