1 500 prisonniers, pour la plupart des civils, libérés d’une prison de Daesh en Irak

Offensive des forces armées irakiennes près de la ville de Hit Source: Reuters
Offensive des forces armées irakiennes près de la ville de Hit

Au moins 1 500 prisonniers ont été délivrés par les forces armées irakiennes d’une prison souterraine de l’Etat islamique, découverte lors de la reprise de la ville de Hit, dans la province d’Anbar.

«Lors de leur offensive visant à libérer la ville de Hit et la débarrasser de Daesh, les forces de sécurité ont découvert une importante prison», a déclaré le colonel de police Fadhel al-Nimrawi, cité par AFP. Il a ensuite ajouté que le centre pénitentiaire contenait près de 1 500 personnes, dont une majorité de civils, des chiffres confirmés par Malallah al-Obeidi, un responsable local de la région d’Anbar.

La ville est tombée aux mains des membres de l’Etat islamique en Octobre 2014 et a été libérée en février lors de l’actuelle offensive irakienne.

Daesh a émergé en Irak en 2013, en tant qu’affilié d’Al-Qaïda. En 2014, la cellule terroriste a attaqué un territoire tenu par les Kurdes dans le Nord de l’Irak et 'est saisie de territoires situés dans le berceau du sunnisme irakien, comme les villes de Mossoul et Tikrit. En août 2014, l’Etat islamique s’était emparé d’un tiers du pays.

Aller plus loin : «Sauvez-nous de l’EI ou bombardez-nous avec des armes chimiques», supplie une Irakienne (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales