La Belgique veut faire signer une charte de respect des «valeurs européennes» aux migrants hors-UE

Manifestation en faveur des réfugiés à Bruxelles© Laurie Dieffembacq Source: AFP
Manifestation en faveur des réfugiés à Bruxelles

Accusé d’abriter d’importants foyers de terrorisme, le pays envisage de faire signer à toute personne y entrant pour plus de trois mois un engagement à s'intégrer et à rapporter toute tentative de commettre des «actes terroristes».

La proposition d’une «déclaration de nouveaux arrivants», qui a été lancée par le secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations Theo Francken, devrait être votée dans les prochains mois.

Laurent Mutambayi, porte-parole du département, a toutefois précisé que la charte, qui comprendra des clauses portant sur certaines valeurs de base à respecter, ne s’appliquera qu’aux réfugiés, et non aux étudiants ou aux simples demandeurs d’asile.

Il a par ailleurs expliqué à l’agence de presse Reuters le sens de la démarche : «De nombreuses personnes viennent de pays avec d’autres valeurs (…) S’ils veulent construire leur vie ici en Europe [nous n’avons] aucun problème avec ça mais ils doivent signer cette déclaration qu’ils acceptent nos valeurs».

Quant à ceux qui le refuseraient, ils ne pourraient simplement pas séjourner en Belgique, a ajouté Laurent Mutambayi.

Plusieurs pays, comme la Grande Bretagne, les Etats-Unis, le Canada, les Pays-Bas ou même l’Allemagne, possèdent déjà de tels tests de citoyenneté afin d’aider à contrôler l’immigration.

Et si la Belgique n’en a pas encore, l’intégration y est devenue un vif sujet de débat après les attentats terroristes qui ont frappé Bruxelles le 22 mars. En effet, certains observateurs n’avaient pas hésité à pointer du doigt la responsabilité du gouvernement belge pour avoir laissé des réseaux islamistes se développer sur son territoire. Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon avait même qualifié le travail des autorités de «négligeant».

Samedi, la police a procédé à des dizaines d’arrestations à Molenbeek et Bruxelles alors que des dizaines de personnes avaient bravé l’interdiction d’une manifestation identitaire baptisée «Expulsons les islamistes» et que d’autres tentaient, tout aussi illégalement, de protester contre le racisme.

En savoir plus : Belgique : de gros incidents secouent la capitale en marge de manifestations (IMAGES, VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales