Miracle ! Des nonnes font pousser du cannabis pour en faire des remèdes antidouleur (PHOTOS)

Source: Reuters

Vous ne rêvez pas : en Californie, des nonnes d’un genre nouveau se sont lancées dans le business du cannabis. Avec leurs récoltes, Sœur Kate et Sœur Darcy fabriquent des remèdes antidouleur.

«#cbd, #cannabis, #NunsOfAnarchy, #ChristiansForCannabis»…A voir les hashtags qui fleurissent sur le compte instagram des Sisters of the Valley (les Sœurs de la Vallée), on comprend bien vite que ces nonnes sont dans un business particulier... qui prend racine ! A Merced, dans la vallée centrale de Californie, Kate et Darcy font en effet pousser du cannabis pour en faire des remèdes antidouleur.

Ces dernières ne sont donc pas des nonnes traditionnelles. Sœur Kate a d’ailleurs choisi ce titre en 2011. Dans un billet de blog, elle explique : «Quand le Congrès a déclaré que la pizza était un légume, je me suis déclarée nonne.»

Sur leur site internet, elles expliquent ne pas être affiliées à une religion traditionnelle, mais respecter les cadeaux de Mère Nature, les remèdes étant préparés en harmonie avec les cycles de la lune.

Sur le site internet, les Sisters vendent donc des sprays, des pommades, ou encore de l’huile au cannabis. Aucun psychotrope dans les produits cependant, les sœurs affirmant n’utiliser que le cannabidiol (CBD), une molécule au caractère anxiolytique et antidouleur. Le THC, principal composant psychoactif du cannabis, n’est pas utilisé. Selon les deux femmes, leur but véritable n’est autre que «guérir le monde».

Une grandeur d’âme qui leur a tout de même valu quelques problèmes. Ainsi, en 2015, l’église avait dû déménager, car la municipalité avait interdit la plantation de cannabis sur son territoire. En effet, si le cannabis est légal en Californie, la législation permet à chaque municipalité d’établir ses propres règles en la matière. Si la route pour le Paradis est semée d’embûches, les Sisters of the Valley semblent couler des jours heureux, comme le montre leur compte instagram.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales