Un entraîneur turc aurait adressé un doigt d’honneur aux Russes lors d’un match de volley (IMAGES)

© Compte Twitter @SopaliFanzin

Lors d’un match de Coupe d’Europe à Istanbul le 29 mars, les joueuses de l’équipe du Dynamo Krasnodar ont été agressés par les supporteurs de Galatasaray, qui ont lancé des ordures et crié des insultes à l’encontre des Russes.

L’incident a été révélé par la joueuse russe Tatiana Kocheveleva sur son compte Instagram. D’après elle, le comportement des supporteurs de l’équipe turque était plus qu’inadéquat. «Leurs paroles et leurs gestes démontraient une forte haine envers nous. Depuis les tribunes, ils ont jeté des ordures jusque sur nos têtes !», a-t-elle écrit. «Mais j’étais encore plus choquée lorsque l’entraineur de Galatasaray nous a lancé un doigt d’honneur à moi et à notre staff», a-t-elle souligné.

© Compte Intagram @kosheleva11

Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a indiqué que Moscou «examine très attentivement cette information». Il n’a pas exclu une «réaction officielle» en cas de confirmation de l’incident par d’autres sources, a rapporté l'agence RIA.

Les responsables du Dynamo ont dénoncé le comportement inapproprié des supporteurs turcs, en soulignant qu'ils entachent ainsi la réputation du Galatasaray et du volley-ball turc. A son tour, le président de la Fédération russe de volley-ball Stanislav Chevtchenko a dénoncé cette conduite antisportive des Turcs, en ajoutant que le sport doit rester libre de la politique.

Le Dynamo Krasnodar a perdu 3 à 2 contre le club turc de Galatasaray. Pour le match retour du 2 avril à Krasnodar, dans le Sud de la Russie, les organisateurs vont mettre en œuvre un important dispositif. «Nous allons renforcer les mesures de sécurité samedi», a déclaré à l'AFP la porte-parole du club russe Olga Smitiouk. «Je suis convaincue que nos supporteurs ne se déshonoreront jamais par un tel comportement inapproprié», a-t-elle assuré.

les relations entre Moscou et Ankara sont pour le moins tendues depuis le 24 novembre 2015, lorsqu'un chasseur F-16 turc a abattu un bombardier russe SU-24 au-dessus de la Syrie. A la suite de cet incident, la Russie avait décrété des sanctions économiques contre la Turquie, annulant entre autres, à partir du 1er janvier 2016, le régime sans visa que la Russie entretenait jusqu'alors avec la Turquie.

Lire aussi : Un footballeur russe ayant exhibé un t-shirt de Poutine en Turquie pourrait être disqualifié

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales