En visite à Moscou, John Kerry s'exprime aux côtés de Sergueï Lavrov

En visite à Moscou, John Kerry s'exprime aux côtés de Sergueï Lavrov© Maxim Zmeyev Source: Reuters

Au lendemain des attentats de Bruxelles, John Kerry a rencontré Sergueï Lavrov et Vladimir Poutine. Terrorisme et Syrie ont été au centre des discussions.

Mise à jour automatique
  • Le ministre russe a par ailleurs déploré les exigences de la Turquie, membre de l’OTAN, que les Kurdes ne puissent pas participer aux négociations sur la Syrie.

  • Sergueï Lavrov a ensuite rappelé que l'opposition syrienne exigeait des «préconditions», telles que le départ du président syrien Bachar el-Assad, avant d'accepter de s'asseoir à la table des négociations.

  • De son côté, le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a insisté sur le fait que le processus de dialogue entre les deux nations avait pu générer des résultats positifs en Syrie. Il a toutefois rappelé que la Russie et les Etats-Unis restaient divisés quant à leur conception de la sécurité globale.

    «Nous savons tous qu’il y a eu des différences entre la Russie et les Etats-Unis ces dernières années mais c’est par ces discussions que l’on obtient des progrès», a affirmé l’Américain.

    Les deux pays tenteront d'accroître l'accès à l'aide humanitaire en Syrie, a-t-il ajouté.

  • Le ministre russe des Affaires étrangères a affirmé que les Etats-Unis et la Russie étaient prêt à continuer leur coordination pour mettre en place un régime de cessez-le-feu en Syrie.

    Il a également indiqué que Moscou appréciait la position pragmatique du président américain Barack Obama quant à un dialogue avec la Russie.

Découvrir plus

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales