Une responsable turque souhaite la mort aux Israéliens blessés dans un attentat à Istanbul

Source: Reuters

Après l’attentat-suicide qui a frappé le 19 mars le centre d’Istanbul, Irem Aktas, responsable des relations publiques et de la communication du gouvernement Erdogan, a publié un tweet empli de haine envers les victimes israéliennes de l’explosion.

«J’aimerais que les touristes israéliens blessés soient morts», a twitté Irem Aktas peu de temps après la déflagration qui a eu lieu dans le centre d’Istanbul, tuant trois Israéliens et en blessant 11 autres. Au total, quatre personnes ont péri et 39 ont été blessées et hospitalisées.

Cette sortie a déclenché de nombreuses réactions qui l’ont forcée à effacer son compte Twitter. Certains internautes se sont même demandés si l’antisémitisme était une nouvelle stratégie du président Recep Tayyip Erdogan pour lutter contre le terrorisme.

D’après les médias turcs, Irem Aktas aurait été relevée de ses fonctions. Le gouvernement n’a cependant toujours pas présenté ses excuses auprès des Israéliens, comme le ministre des Affaires étrangères israélien, Emmanuel Nahshon, l'a exigé.

«Nous examinons ce problème avec le ministère turc des Affaires étrangères. Si le tweet est authentique, c’est une déclaration horrible et choquante, et nous nous attendons à ce que le gouvernement turc présente des excuses et prenne ses distances avec cette déclaration», a-t-il fait savoir.

Le 19 mars, une forte explosion s'est produite à Istiklal Caddesi, un quartier animé d'Istanbul. Le lendemain, le ministre de l’intérieur turc, Efkan Ala, a annoncé que son auteur avait été identifié. Il s’agirait de Mehmet Ozturk, un ressortissant turc lié à Daesh. D’après les services de sécurités turcs, l’attaque visait un bâtiment officiel situé dans les environs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales