Le ministre de la Santé suédois incite ses compatriotes à faire plus l'amour

Le ministre de la Santé suédois incite ses compatriotes à faire plus l'amour© Wikipedia
Le ministre de la Santé suédois s'inquiète de la baisse de libido de ses concitoyens.

Gabriel Wikstrom, en charge de la santé au gouvernement suédois, s’est fait remarquer sur Twitter. Il est venu au secours d’un couple vilipendé par ses voisins à cause... de câlins trop bruyants.

Difficile d’imaginer Marisol Touraine faire pareille réponse. Un citoyen suédois, excédé par le niveau sonore des ébats de ses voisins, a décidé d’interpeller le ministre sur Twitter. Il n’a pas hésité à demander l’interdiction du sexe après 22H, ajoutant que Gabriel Wikstrom était «son seul espoir». Pas de chance pour le plaignant qui s'est retrouvé face à une réponse inattendue.

Baisse de la sexualité au pays du soleil de minuit

Plutôt que d’accéder à sa demande, le ministre a rétorqué que c’était «une bonne chose». «Je suis sûr que beaucoup de tracas sont susceptibles de nous énerver chez nos voisins, mais s’ils ont réussi à se mettre au travail, on se doit de les pardonner» a-t-il expliqué en ajoutant que tout ceci «était plaisant pour eux et bénéfique à leur bien-être et leur santé».

Ces paroles, qui peuvent sembler troublantes de la part d’un représentant officiel du gouvernement, disposent d'une certaine justification: une étude a récemment montré que l'activité sexuelle mensuelle d'un couple suédois a baissé de 24% sur une période de 20 ans.

«Si les motivations étaient à chercher du côté du libre arbitre, il n’y aurait aucun problème. Evidemment, l’Etat n’a pas à dire aux gens combien de fois ils doivent faire l’amour. Mais la réalité est que cette baisse est due en majorité au stress, à la pression et à l’image négative que les gens ont de leurs corps» s’est-il alarmé.

La garant de la santé des Suédois considère la situation comme sérieuse : «C’est un problème et il va conduire les gens à se sentir encore plus mal. Nous sommes humains, nous avons besoin d’intimité.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»