Donald Trump, un «menteur pathologique» et un «pyromane politique» pour ses rivaux démocrates

Donald Trump© Joe Skipper Source: Reuters
Donald Trump

Hillary Clinton et Bernie Sanders ont attaqué Donald Trump le 13 mars à la suite d’une série d’incidents qui se sont déroulés lors de meetings du candidat à l'investiture républicaine.

Si les deux candidats démocrates s’affrontent toujours dans la course à l’investiture de leur parti, ils réservent leurs attaques les plus sévères au milliardaire new yorkais. Après que des heurts violents aient eu lieu le 11 mars à Chicago, contraignant où Donald Trump à reporter l'un de ses meetings, le républicain a accusé ses rivaux démocrates d’inciter les manifestants à venir perturber ses discours.

Interrogé à ce propos par CNN le 13 mars, Bernie Sanders a déclaré : «Je déteste dire cela car je n’aime pas du tout dénigrer les personnalités publiques, mais Donald Trump est un menteur pathologique».

Le candidat démocrate a notamment fustigé Donald Trump pour avoir proposé de couvrir les frais de justice d’un de ses supporters qui avait frappé un opposant lors d'un meeting du milliardaire new yorkais en Caroline du Nord. «Il va payer les frais de justice de quelqu’un qui a commis un acte de violence terrible. Ce que cela signifie, c’est que Donald Trump incite littéralement ses soutiens à la violence», a affirmé Bernie Sanders.

«Ce que Trump a fait est un exemple de pyromanie politique», a pour sa part déclaré Hillary Clinton lors de son meeting. «Il a allumé l’incendie puis lève les mains en affirmant qu’il ne pourra en être tenu responsable. Donald Trump est responsable de ce qu’il se passe lors de ses apparitions publiques. Il ne fait pas qu’inciter à la violence, mais l’applaudit», a-t-elle ajouté.

De vives tensions entre pro et anti Donald Trump ont provoqué l’annulation du meeting que le candidat à l’investiture républicaine devait tenir à Chicago. Près de 10 000 partisans du milliardaire ont fait face à des milliers de manifestants. Un homme a notamment essayé de sauter sur la scène, mais les forces de sécurité l'ont maîtrisé avant de le faire sortir. Plusieurs bagarres auraient eu lieu à l’intérieur du pavillon.

Lire aussi : Un agent de la sécurité de Donald Trump étrangle un journaliste lors d’un meeting

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales