Des opposants provoquent l’annulation du meeting de Donald Trump à Chicago (VIDEO)

Des opposants provoquent l’annulation du meeting de Donald Trump à Chicago (VIDEO)© Kamil Krzaczynski Source: Reuters

De vives tensions entre pro et anti Donald Trump ont provoqué l’annulation du meeting que le candidat à l’investiture républicaine devait tenir à Chicago. Près de 10 000 partisans du milliardaire ont fait face à des milliers de manifestants.

Une foule considérable attendait déjà à l’intérieur du Pavillon de l'Université de l'Illinois, à Chicago, (UIC) que le candidat républicain monte sur la scène quand l’annonce de l’annulation du meeting électoral a retenti.

«Donald Trump est arrivé à Chicago et après sa rencontre avec les forces de l’ordre, il a décidé que pour des raisons de sécurité envers les dizaines de personnes qui se sont rassemblées à l’intérieur et autour de la scène, le rassemblement de ce soir sera reporté à une autre date. Merci pour votre présence et allez en paix, s’il vous plaît», a déclaré un homme monté sur la tribune qu’aurait dû tenir le candidat républicain.

Les opposants ont répondu en applaudissant tandis que les partisans du milliardaire ont scandé : «Nous voulons Trump !».

Un homme a essayé de sauter sur la scène, mais les forces de sécurité l'ont maîtrisé avant de le faire sortir. Plusieurs bagarres auraient eu lieu à l’intérieur du pavillon. A l’extérieur les choses ne se sont pas calmées non plus. Des vidéos montrent comment opposants et supporters ont failli en venir aux mains.

«On ne peut pas avoir un rassemblement dans une grande ville américaine sans violence ou violence potentielle», a confié Donald Trump à la chaîne de télévision MSNBC.

Selon un porte-parole de la police de Chicago, Anthony Guglielme, aucun blessé ou arrestation n’a été signalé et l’annonce du renvoi de ce rassemblement à plus tard n’a pas été faite par la police. «Il n’y a pas eu de conciliation avec nous. La décision a été prise par la campagne elle-même», a-t-il confié à USA Today.

Donald Trump estime quand même que la violence ne s’adressait pas à lui. «Je n’incite pas la violence et je ne pardonne pas la violence sans doute», a-t- il déclaré.

En savoir plus : Un agent de la sécurité de Donald Trump étrangle un journaliste lors d’un meeting

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»