Allongés sur des rails, des enfants s’opposent à la fermeture de la frontière macédonienne (VIDEO)

Source: Reuters

Des réfugiés sont coincés dans la ville grecque d’Idomeni, près de la Macédoine, suite à la fermeture de la frontière entre les deux Etats. Les réfugiés ont décidé de mettre leurs enfants sur des voies de chemin de fer pour provoquer sa réouverture.

Des dizaines de réfugiés se sont rassemblés autour d'un tronçon ferroviaire situé en face de camps de fortune où vivent les migrants depuis la fermeture de la frontière gréco-macédonienne. En signe de protestation, ils ont placé des pancarte sur lesquelles on peut lire «Ouvrez les frontières» dans les mains de leurs enfants et mis certains d'entre eux sur les rails de chemin de fer.

L’une des pancartes accusait même l’Europe d’être raciste : «Je suis un enfant et je ne sais pas beaucoup de choses mais je crois que le manque de respect envers les gens qui sont nés de l’autre côté de la planète s’appelle du "racisme".»

Cette action de protestation s’adressait avant tout aux autorités macédoniennes qui ont décidé de fermer complètement leur frontière aux demandeurs d’asile, piégeant du même coup en Grèce plus de 12 000 d’entre eux.

Le ministre grec responsable de la coordination des flux de réfugiés, Dimitris Vitsas, a fait part de son espoir de voir la question d’Idomeni être «résolue dans une semaine sans recourir à la force.» Selon lui, «50 000 places» seront disponibles dans des centres d'accueil grecs «d'ici la fin de la semaine prochaine» contre près de 40 000 à l’heure actuelle.

Au total, plus de 42 000 migrants et réfugiés se trouvent actuellement en Grèce dont 7 700 sur les îles grecques. Il s'agit, en grande majorité, de Syriens et d'Irakiens.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales