La Turquie aurait rendu un djihadiste belge, proche du cerveau des attentats de Paris, à Daesh

© reuters Source: Reuters

Selon le site belge Sud info, Yassine Lachiri un djihadiste belge proche d’Abaaoud aurait été donné à l’Etat islamique par la Turquie contre des otages. L'information n'a pas encore été confirmée par les autorités belges.

L’homme âgé de 31 ans est un djihadiste soupçonné d’être un proche d’Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de Paris. D’après les médias belges il serait donc à nouveau dans les rangs de Daesh. Pourtant l'homme était sous le coup d’un mandat international lancé par la Belgique qui demandait son extradition depuis un an.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré n’avoir «aucune confirmation» de ces informations. Il précise : «notre ambassade va continuer à s'informer mais à ce stade, les dernières informations dont nous disposons est qu'il est en prison en Turquie, où il attend d'être jugé. Ce n'est pas la première fois qu'on évoque des informations semblables qui ne se vérifient pas sur le terrain. Nous avons demandé son extradition mais la Turquie semble vouloir le juger.»

Yassine Lachiri a déjà été condamné à 25 ans de prison pour avoir tué un homme au sabre lors d’un deal de drogue qui aurait mal tourné. Le presse belge explique qu’il s’est radicalisé par la suite, et qu’il a rejoint l’Etat islamique en 2012.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales