Omar al-Shishani, ce commandant de Daesh entraîné par les Etats-Unis

© Capture d'écran Twitter

Tarkhan Tayumurazovich Batirashvili alias Omar al-Shishani a été visé par un raid américain le 4 mars 2016, qui aurait conduit à sa mort. Cependant, avant de tenter de le tuer, la Défense américaine s'est elle-même occupée de sa formation.

«Ministre de la guerre», telle était la fonction de cet homme également connu pour ses activités dans le recrutement et la formation de jeunes originaires d'Europe de l'Est afin de grossir les rangs de l'organisation terroriste. Ces dernières années, ses apparitions publiques se sont faites de plus en plus rares en raison de son ascension fulgurante au sein de Daesh. «Les premières évaluations indiquent qu'il a probablement été tué avec 12 autres combattants», a expliqué un responsable américain le mardi 8 mars. 

Formé militairement par les Américains, al-Shishani cerveau des opérations terroristes en Tchétchénie

Né d'un père géorgien chrétien et d'une mère tchétchène musulmane, il grandit dans la vallée du Pankissi (Est de la Géorgie), région où les tchétchènes constituent une minorité ethnique et religieuse. En 1999, il quitte sa région natale pour la Tchétchénie où il participe aux opérations terroristes menées par les combattants tchétchènes contre l'armée russe. Cette dernière, parvient néanmoins rapidement à anéantir la capacité de nuisance de ses camarades et il est contraint de fuir précipitamment la république russe pour la Géorgie.

Intégré dans l'armée géorgienne, il réussit à se démarquer des autres soldats lors du conflit qui a opposé son pays à la Russie en 2008.

«Nous l'avons bien entraîné, et nous avons eu beaucoup d'aide de la part des Américains», a confié un responsable militaire géorgien. «Les forces spéciales américaines nous ont entraînées de la meilleure façon possible et lui était déjà une star», renchérit un de ses anciens compagnons.

L'aventure syrienne avec Daesh

Si personne autour de lui ne remarque ses tendances extrémistes, il est rapidement entré dans un processus de radicalisation quand il a commencé à se rendre activement dans une mosquée financée par l'Arabie Saoudite dans sa région natale. Sa conversion à l'islam wahhabite l'éloignera définitivement de sa région et de ses proches, à qui ils reprochaient leur manière de pratiquer la religion musulmane.

Introuvable en Géorgie depuis 2012, il parvient à se rendre en Syrie où il fait figure de vétéran. Au sein de Daesh qu'il rejoint en 2013, il est l'artisan des vidéos de propagande visant à encourager les jeunes à rejoindre l'organisation terroriste. Depuis son allégeance à Daesh, des milliers de Caucasiens auraient rejoint la Syrie pour combattre le gouvernement de Bachar el-Assad. 

Lire aussi : Sept membres de Daesh préparant des attaques à Moscou et Saint-Pétersbourg arrêtés dans l’Oural

Un organe anti-terroriste russe a récemment annoncé que des cellules de Daesh dirigées par un recruteur tchétchène envisageaient des attaques terroristes en Russie et dans l’Union européenne, ajoutant que d'anciens militaires participaient à l’entraînement des terroristes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales