Journée de la femme : en guise de fleurs, un maire italien offre à ses concitoyennes du gaz poivré

Source: Reuters

Reprenant la tendance de nombreux hommes politiques en Europe, le maire de la ville de Fontevivo, dans le nord du pays, a décidé de distribuer aux femmes de sa ville des vaporisateurs poivrés afin qu'elles puissent se protéger en cas d'agression.

«Nous espérons évidemment que vous n'aurez jamais à vous en servir mais en cas d'urgence, ça pourrait être utile», a expliqué Tomasso Fiazza, le maire Ligue du Nord de Fontevivo, pour justifier son initiative dont le coût est estimé à 600 euros. 

Etant donné le taux élevé de violences à l'égard des femmes en Italie, le geste est finalement peu surprenant. En 2014, 152 femmes ont été assassinées. 

La même année, un rapport de l'Union Européenne établissait que 27% des femmes italiennes ont rapporté des abus physiques ou sexuels écrit The Local

En Italie, le 8 mars, ces dames se voient généralement offrir du mimosa. Cette fleur jaune est devenue le symbole de la journée mondiale de la femme. 

Mais en 2016, Tomasso Fiazza a jugé plus utile de remplacer le mimosa par un dispositif d'autodéfense. 

Cependant, l'initiative n'a pas plu à tout le monde. «Quelle honte !» a écrit Patrizia Maestri, membre du parti démocrate, en réaction. 

Aller plus loin : afflux de migrants «sans précédent» en Grèce et en Italie en 2016

Une critique, qui a peu ému le principal intéressé. «Le parti démocrate peut dire ce qu'il veut, c'est une initiative innovante pour laquelle les femmes sont venues me remercier. Pas un seul citoyen n'est venu s'en plaindre», se défend-il. 

En dehors du 8 mars, les distributions de spray au poivre se sont multipliées en Europe. Hier, à Vienne, des députés de droite avaient eu aussi décidé d'équiper les femmes afin de les aider à se protéger d'agressions ou de violences sexuelles. 

Très appréciée, l'initiative autrichienne a attiré de nombreuses femmes, venues récupérer l'un des 200 vaporisateurs offerts. La demande ayant été supérieure à l'offre, beaucoup de femmes sont reparties frustrées et en colère de ne pas avoir été servies. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales