Espagne : une juge demande à une victime de viol si elle a tenté de «fermer ses jambes»

Espagne : une juge demande à une victime de viol si elle a tenté de «fermer ses jambes»
La ville de Vitoria au Pays Basque espagnol
Suivez RT France surTelegram

L'Association Clara Campoamor, un groupe féministe de soutien aux victimes d'actes criminels de genre, exige une enquête à l'encontre d'une femme magistrat pour des questions «blessantes» à la victime d'un viol.

«Avez-vous fermé vos jambes et tous vos organes féminins ?», a demandé la juge María del Carmen Molina Mansilla, magistrate du nord de l'Espagne. Elle interrogeait une femme venue devant elle pour demander une ordonnance d'interdiction à l'encontre de son agresseur présumé, afin de l'obliger à rester éloigné d'elle.

La victime est enceinte de quatre mois

La victime, enceinte de quatre mois, s'est rendue au poste de police de Vitoria, au Pays Basque, le 16 février 2016 pour porter plainte contre un homme qui avait «abusé d'elle à plusieurs reprises sexuellement et physiquement».

Le lendemain, elle a été appelée à faire une déclaration devant la juge qui «s'est montrée tout à fait incrédule face au témoignage de la victime et l'a interrogée sans lui permettre de répondre, de façon blessante», a expliqué Blanca Estrella Ruiz de l'association Clara Campoamor. «Ces questions ne sont pas seulement inutiles à l'enquête, mais sont agressives et portent atteinte à la dignité de la victime», a-t-elle poursuivi. «Malheureusement, ce n'est pas un acte isolé, un tel comportement est habituel», a conclu la responsable de l'association.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix