Incapable de trouver un emploi digne de son diplôme, une Américaine porte plainte contre sa fac

La faculté de droit Thomas Jefferson© Wikipédia Source: Reuters
La faculté de droit Thomas Jefferson

Après ses études de droit, une Américaine n’a pas réussi à trouver de travail. Elle a donc décidé de porter plainte contre sa faculté au motif que cette dernière aurait gonflé les statistiques concernant le taux d’embauche de ses diplômés.

Anna Alaburda a obtenu son diplôme de droit en 2008 et figurait pourtant parmi les meilleurs élèves de sa volée. Mais contrairement à ce que prétendent les publicités de la faculté de droit Thomas Jefferson, son diplôme n’a pas débouché sur la carrière stable qu’elle espérait. Pendant presqu’une décennie, elle n’a pas réussi à trouver de travail salarié à plein temps comme juriste, ne travaillant qu’à temps partiel à l’étude de documents pour de sociétés juridiques.

A l’heure actuelle, cette Américaine de 37 ans a une dette de 170 000 dollars, avec un taux d’intérêt à 8% et elle accuse la faculté de droit Thomas Jefferson d’avoir gonflé les statistiques du taux d’embauche de ses diplômés dans le but d’attirer un plus grand nombre d’étudiants.

Ce n’est pas la première qu’une plainte de ce genre est déposée. Ces dernières années, 15 diplômés qui n’ont pas pu trouver de travail comme juristes ont essayé d’en faire porter la responsabilité à leur faculté de droit. Sans succès, car les juges avaient jusqu’à présent conclu que la recherche de travail était une affaire personnelle pour chaque diplômé et que tous devaient comprendre que l’université, à elle seule, ne pouvait pas garantir que son diplôme débouche à coup sûr sur un emploi.

Mais ce qui est nouveau dans le cas d’Anna Alaburda, c’est qu’un tribunal est entré en matière sur sa plainte après cinq ans de travail acharné de son avocat. Le préjudice d’Anna Alaburda est estimé à 125 000 dollars.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales