Syrie : Moscou a des preuves de mise en scène de combats pour nuire au cessez-le-feu

© Stringer Source: Reuters

Les groupes terroristes en Syrie auraient recours à diverses astuces pour mettre à mal le cessez-le-feu, diffusant notamment des films et vidéos de combats qui seraient montés de toutes pièces, selon des informations du ministère de la Défense russe.

L'armée russe a signalé aux médias qu'elle disposait d'informations selon lesquelles les terroristes ont pris diverses mesures pour perturber le cessez-le-feu. Le général Sergueï Kouralenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a ainsi affirmé que les groupes armés terroristes organisaient des combats fictifs sur le sol syrien pour faire croire que la trève ne fonctionnait pas. 

Kouralenko a ainsi déclaré à l'agence Interfax que les groupes terroristes mettaient en scènes des combats menés avec des armes de petit calibre ainsi que des cocktails molotov avec lesquels ils simulaient des affrontements avec de prétendus combattants de l'armée régulière syrienne. 

Toujours selon le ministère de la Défense, les groupes terroristes utilisent d'autres moyens pour perturber la trêve : «le 6 Mars 2016, al-Nosra a effectué plusieurs tirs de mortier vers le territoire de la Turquie dans la région Metishli». Selon Sergueï Kouralenko, les combattants tentent ainsi de provoquer une risposte de l'armée turque, ce qui entraînerait une violation officielle du cessez-le-feu. 

Par ailleurs, «plusieurs unités armées de l'Etat islamque préparent une attaque contre la ville de Qamishli en Syrie, située sur un territoire habité par la population kurde de Syrie», a fait savoir le général.

Samedi, le ministère de la Défense russe a indiqué par ailleurs que les dirigeants des groupes d'opposition syriens, qui voulaient auparavant de garanties contre les organismes gouvernementaux de Bashar el-Assad ont adressés à l'armée russe une requête, demandant «une protection contre les terroristes islamistes», qui auraient, selon leurs dires, déclaré une véritable chasse-à-l'homme contre tous ceux qui ont accepté la trêve.

L'accord de cessez-le-feu en Syrie est entré en vigueur le 27 Février dernier. Comme convenu entre les accords de Moscou et de Washington, les hostilités se poursuivent uniquement envers les groupes liés à Daesh, le front al-Nosra, ainsi que d'autres organisations terroristes, définies comme telles par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Lire aussi : Le cessez-le-feu en Syrie a été violé 31 fois en trois jours, selon Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales