Daesh aurait utilisé des techniques nazies pour entraîner ses jeunes combattants

Source: Reuters

L’Etat islamique (EI) entraîne des enfants pour qu’ils deviennent des soldats-kamikazes. D’après les investigations, les djihadistes ont recours aux techniques qu’utilisaient les nazis pour instruire leurs combattants.

Le rapport dressé à la demande de l’ONU et intitulé les Enfants de Daesh sera publié le 9 mars, mais les auteurs ont déjà dévoilé certains de ses éléments.

«L’organisation fait des efforts très importants pour endoctriner les enfants en les instruisant sur l’extrémisme et les encourager à devenir de futurs terroristes. La génération actuelle de combattants voit que ces enfants seront plus meurtriers et meilleurs que ceux qui n’étaient pas convertis à l’idéologie radicale dès leur naissance ou un âge très jeune», expliquent les chercheurs de l’organisation Quillam, basée à Londres.

D’après le rapport, plus de 800 Britanniques habitent sur des territoires contrôlés par l’EI, et au moins 50 d’entre eux sont des enfants. Les chercheurs ont aussi mené l’enquête sur la façon dont les terroristes recrutent les enfants : «Ces enfants échappent à la corruption, ce qui les rend plus forts que les moudjahidines actuels étant donné qu’ils comprennent mieux l’Islam dès l’école, et qu’ils sont entraînés pour être violents dès leur plus jeune âge».

Lire aussi : Un garçon de Daesh décapite un officier de l’armée syrienne

Au cours des six derniers mois, la service de propagande de Daesh a présenté 12 enfants tueurs. D’après les chercheurs, du 1er août 2015 au 9 février 2016, on a trouvé un total de 254 photos d’enfants djihadistes.

Les chercheurs ont souligné l’analogie entre les méthodes d’éducation pour les enfants utilisées par Daesh et celles que les nazis utilisaient. La coercition et l’enlèvement sont les méthodes préférées des djihadistes, selon le rapport. D’après les données des Nations unies, en 2015 800 à 900 enfants au moins ont été enlevés dans la région de Mossoul.

 

Les auteurs du rapport prévoient la création d’une commission pour aider les enfants à échapper ce triste sort et pour défendre les générations futures.

«Vivre sous le contrôle de Daesh est l’une des situations les plus graves pour les enfants qui vivent sur la Terre», a précisé le porte-parole de l’organisation Child Soldiers Initiative, Roméo Dallaire qui a, lui aussi, pris part à la rédaction de ce rapport. 

Lire aussi : Daesh voulait attaquer des enfants chiites en dissimulant des bombes dans des poupées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales