Musulman et finaliste de «Mister Gay» ? En Belgique, c'est possible !

Il s'agit du premier musulman à se retrouver en finale du concours homosexuel belge© Capture d'écran Mr Gay Belgium
Il s'agit du premier musulman à se retrouver en finale du concours homosexuel belge

Un jeune belge d’origine marocaine âgé de 22 ans a atteint la finale du concours «Mister Gay Belgique», qui élit l’homosexuel le plus séduisant de Belgique. Et pour la première fois, il s’agit d’un musulman.

«C’est un tabou, je veux le briser», affirme Abdellah Bijat dans un entretien au journal flamand De Standaard, avant de décrire sa candidature comme «un engagement» politique.

«Un exemple, moi ? Peut-être. J’espère que ma candidature à "Mister Gay Belgium" pourra constituer un soutien pour les jeunes qui ont des soucis à cause de leur orientation sexuelle. Peut-être qu’en me voyant ils pourront s’accepter plus facilement. Et que ce sera également plus facile pour leurs familles», explique le jeune homme.

En effet, Abdellah Bijat compte bien faire de sa participation au concours de beauté une tribune afin de militer pour la cause homosexuelle, espérant «être vu et entendu» du plus grand nombre.

Selon lui, ce problème est devenu «d’autant plus actuel» en raison de la crise migratoire : «Il y a des réfugiés qui viennent ici parce que leur orientation sexuelle n’est pas acceptée dans leur culture. Je veux montrer qu’ici c’est possible».

Lire aussi : Afflux migratoire en Allemagne : antiracisme et féminisme, des valeurs incompatibles ?

Quant à la compatibilité de son homosexualité avec sa religion, l'islam, il assure qu’il a «reçu beaucoup de réactions positives, y compris en provenance du Moyen-Orient. Si ce sont vraiment de bons musulmans, ils respectent mon choix».

D’après l’organisateur du concours «Mister Gay», d’autres candidats musulmans se sont inscrits par le passé, mais ils s’étaient par la suite désistés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales