Angela Merkel veut que le porc reste dans les cantines allemandes

Angela Merkel veut que le porc reste dans les cantines allemandes © Michaela Rehle Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Suscitant les critiques de ceux qui y voient une offense faite aux musulmans, le camp politique d'Angela Merkel semble décidé à ce que le porc, aliment incontournable de la gastronomie allemande, continue à être servi dans les cantines scolaires.

Qu'elle soit servie avec de la moutarde, dans un petit pain rond ou accompagnée d'une bière, en Allemagne c'est bien connu, on aime la saucisse ! Et la saucisse en Allemagne, en general, est faite avec du porc ... 

Mais cet aliment incontournable outre-Rhin soulève depuis plusieurs mois la polémique. Le porc peut-il continuer à être servi dans les cantines scolaires alors que le pays connaît un afflux sans précédent de réfugiés en provenance de pays à majorité musulmane et où la viande porcine est formellement interdite ? 

La branche régionale du CDU du Schleswig-Holstein a annoncé des plans pour assurer que le porc puisse continuer d'être disponible dans les cantines publiques, ainsi que dans les garderies et les écoles à travers le Land du Nord de l'Allemagne. 

La proposition devrait être présentée lors d'une session parlementaire régionale la semaine prochaine. Cependant, le leader parlementaire de la CDU Daniel Günther a déclaré qu'une décision de ce genre était contraire à la majorité de la population allemande. 

«La protection des minorités - y compris pour des raisons religieuses - ne doit pas signifier que la libre décision de la majorité puisse être rejetée par des considérations mal conçues», a déclaré Günther, cité par Deutsche Welle. Il a ajouté que la tolérance «signifie également "respecter des cultures, modes de vie et alimentaires différents"».

Interrogé par le Lübecker Nachrichten, Daniel Günther a dit qu'au moins une garderie par district avait décidé de cesser de servir du porc par considération envers les enfants musulmans.

«La consommation de porc fait partie de notre culture et ceux qui ne souhaitent pas en manger n'y seront pas contraints», a-t-il ajouté. 

La consommation de porc fait en effet partie intégrante de la culture allemande, en particulier les célèbres saucisses et bratwursts. L'élevage porcin est une partie importante du chiffre d'affaires du Schleswig-Holstein, avec environ 17% des revenus de production agricole du Land.

Ce débat sur le porc en Allemagne intervient un mois seulement après que le Danemark voisin a jugé obligatoire pour les cantines publiques de servir du porc, s'appuyant sur «la culture alimentaire danoise».

Lire aussi : Australie : une tête de porc retrouvée dans les toilettes d’une salle de prière musulmane

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix