Un séisme d'une magnitude de 7,8 frappe le sud-ouest de l'Indonésie

© Capture d'écran Twitter

Selon plusieurs sources, le séisme, un temps estimé à 8,2 puis 8,1, a eu lieu au large de l'île de Sumatra. Alors que dans un premier temps on parlait de victimes, les responsables locaux expliquent qu'ils n'ont aucune information pour le moment.

Un puissant tremblement de terre a frappé mercredi vers 18H50 locales (12H50 GMT) la côte ouest de l'île indonésienne de Sumatra selon l'institut américain d'études géologiques Survey (Virginie). L'épicentre a été localisé à 808 km au sud-ouest de Padang à 24 km de profondeur. Le foyer du séisme concerne différentes zones de Sumatra, à l'ouest et au nord, dont la province d'Aceh, précise l'agence indonésienne de géophysique BMKG.

L'agence indonésienne de géophysique (BMKG) a lancé une alerte au tsunami dans différentes régions de Sumatra, à l'ouest et au nord, notamment dans la province d'Aceh. Le séisme a été ressenti fortement à Padang pendant quelques secondes, et des habitants ont quitté précipitamment leurs maisons en courant vers des endroits plus en hauteur, selon un correspondant de l'AFP dans la ville. Un habitant de Singapour, où le tremblement a été ressenti pendant une quinzaine de secondes témoigne : «J'ai senti mon lit bouger, et j'ai vu les lustres bouger alors que les fénêtres étaient fermées. Je me suis douté qu'il s'agissait d'un tremblement de terre dans un pays voisin, parce qu'il c'est produit la même chose il y a quelques années lors du séisme de Sumatra.» 

De son côté, le centre australien d’alerte aux tsunamis a déclaré qu'il surveillait de près la situation. Il a rappelé les conseils de la police fédérale australienne, appelant les gens résidant sur les îles Cocos et les îles de Noël à se tenir loin des plages, des ports, des marinas, des estuaires et des plates-formes rocheuses. Cependant, il a déclaré qu' aucune évacuation n'était nécessaire. Pour sa part, le Pérou a confirmé qu'aucun phénomène de submersion n'avait été signalé sur ses côtes.  

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle d'un séisme de forte intensité a immédiatement suscité une vague d'émotion parmi les internautes qui redoutent la répétition de l'épisode de 2004. Si la haute saison touristique débute généralement à partir du mois d'avril, le mois de mars est marqué par une arrivée importante de touristes dans la région en raison des tarifs moins élevés.  

En 2004, un séisme d'une magnitude de 9,1 s'est produit à 160 kilomètres au large de la côte ouest du nord de Sumatra. Celui-ci avait entraîné un tsunami. L'Indonésie chevauche l'« Anneau de feu du Pacifique », une zone fortement sismique où les plaques tectoniques peuvent se heurter violemment, entraînant un grand nombre de tremblements de terre et des éruptions volcaniques. 

Le 8 novembre dernier un séisme de magnitude 6,1 s’était produit à 9h34 (locales) près des côtes de l’île de Nias, à 111 kilomètres de l’importante ville portuaire indonésienne de Sibolga. 

Lire aussi : un tremblement de terre de magnitude 6,9 ébranle la côte indonésienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales