Poutine ordonne au FSB de renforcer le contrôle des réfugiés se dirigeant vers la Russie et l’Europe

Vladimir Poutine lors d'une réunion du FSB Source: Sputnik
Vladimir Poutine lors d'une réunion du FSB

Le président russe a appelé le Service fédéral de sécurité (FSB) à surveiller soigneusement les gens arrivant dans le pays sous le statut de réfugiés, en soulignant que la crise migratoire en Europe n’a rien à voir avec les actions russes en Syrie.

«Le contrôle des réfugiés qui se dirigent vers la Russie ou qui y passent pour rejoindre d’autres pays d’Europe, doit être renforcé», a déclaré Vladimir Poutine lors d’une réunion avec le service de sécurité, lors de laquelle des objectifs à court terme ont été désignés au FSB.

Le président russe a souligné que «la soi-disant crise des réfugiés est apparue bien avant que la Russie n’entame ses opérations antiterroristes en Syrie». En prenant l’exemple de réfugiés afghans présents à la frontière macédonienne, il a demandé : «En quoi les actions russes en Syrie sont responsables de cela ?», avant de répondre : «en rien».

«La cause de cette crise de réfugiés est la déstabilisation de régions entières dans le monde, en premier lieu au Moyen Orient», a indiqué Vladimir Poutine. En ce qui concerne les efforts de Moscou dans la région, ils ont pour but de stabiliser la situation dans les pays souffrant de terrorisme et assurer les conditions pour que les migrants puissent revenir chez eux.

En savoir plus : Commissaire européen : sans solution à la crise migratoire, Schengen s’effondrera «dans dix jours»

Le président a également souligné la nécessité «de fermer le territoire de la Russie» aux combattants du Moyen-Orient et d’autres régions désirant y pénétrer ainsi que «neutraliser» ceux qui sont impliqués dans le terrorisme.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales