Un Palestinien recherché par Israël «assassiné» dans l'ambassade de Palestine en Bulgarie

Omar Zayed © Capture d'écran Twitter
Omar Zayed

Un ancien membre du FLP a été retrouvé mort à l’ambassade de l’Autorité palestinienne en Bulgarie, alors que son extradition était demandée par Israël. L’autorité palestinienne pointe du doigt le Mossad.

Selon les médias israéliens, Israël avait rempli toutes les conditions pour soumettre cette requête d’extradition selon les critères définis par la convention européenne, et assuré les autorités bulgares que si Omar Zayed était extradé, il ne serait pas sujet à des violences, des tortures, ou un traitement inhumain, cruel ou dégradant.

Après avoir reçu la requête israélienne, les autorités bulgares se sont rendues au domicile d’Omar Zayed et ont perquisitionné le logement à sa recherche. Sa fille a affirmé que la police n’avait en sa possession aucun mandat officiel. Son fils a été relâché après une heure d’interrogatoire au commissariat.

Vendredi matin, Omar Zayed a été retrouvé mort à l’intérieur de l’ambassade de l’Autorité palestinienne, où il s’était réfugié après avoir appris qu’il serait extradé. Jusqu’à maintenant, les circonstances de sa mort restent inconnues.

Dans une interview accordée à la chaîne d’information al-Quds, le frère du défunt, Ahmad Zayad, a déclaré qu’il avait parlé au téléphone avec lui la veille et que tout semblait normal malgré les circonstances. Cependant, le lendemain à l’aube, il a reçu un appel de l’ambassade l’informant de la mort de son frère.

Le ministre palestinien des prisonniers Issa Qaraque a imputé la mort d’Omar Zayed aux services d’espionnage israéliens dans un communiqué publié vendredi matin. Le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a fermement condamné le supposé assassinat du Palestinien en exil, et a demandé l’ouverture d’une enquête pour découvrir ce qu’il lui était réellement arrivé.

Omar Zayed s’était évadé de prison il y a vingt-cinq ans et vivait en Bulgarie depuis plus de deux décennies. Né à Jenin, il avait été arrêté en 1986 pour avoir participé à l’assassinat d’un Israélien dans Jérusalem-Est. Membre du Front de libération de la Palestine, il avait été condamné à la prison à perpétuité par un tribunal militaire.

En 1990, il avait mené une grève de la faim de quarante jours. Alors qu’il était soigné dans un hôpital de Bethléem, il a profité de l’occasion pour s’échapper et quitter le pays. Arrivé en Bulgarie en 1994, il avait finalement obtenu un permis de résidence en 2012.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales