Crise migratoire : la Grèce refuse de recevoir la ministre autrichienne de l'Intérieur

- Avec AFP

La ministre autrichienne de l'Intérieur Mikl-Leitner© Heinz-Peter Bader Source: Reuters
La ministre autrichienne de l'Intérieur Mikl-Leitner

La Grèce a refusé d'accueillir sur son sol la ministre autrichienne de l'Intérieur, Johanna Mikl-Leitner, ont indiqué des sources officielles vendredi, alimentant la tension entre les deux pays au sujet de la crise des migrants.

Une source du ministère des Affaires étrangères a confirmé une information de l'agence officielle ANA en ce sens. Athènes avait rappelé jeudi son ambassadrice à Vienne pour «consultations», en signe de protestation contre la tenue par Vienne d'une réunion des pays des Balkans consacrée à la crise migratoire et dont la Grèce a été exclue.

Les vives tensions entre la Grèce et l'Autriche ont empoisonné la rencontre jeudi 25 février à Bruxelles des pays de l'Union européenne censée mettre fin à la cacophonie face à l'afflux de migrants qui risque de déclencher une crise humanitaire de grande ampleur.

«L'Autriche nous traite comme des ennemis», s'était exclamé le ministre grec de la Politique migratoire Yannis Mouzalas devant ses homologues au cours de cette réunion, selon une source diplomatique. La Grèce est montrée du doigt par plusieurs pays, emmenés par l'Autriche, qui lui reprochent de ne pas suffisamment protéger la frontière extérieure de l'UE par laquelle de nombreux réfugiés entrent sur son territoire.

Athènes estime pour sa part que Vienne a encouragé une série de restrictions «unilatérales» aux frontières des pays des Balkans, ce qui a provoqué le blocage de milliers de migrants sur le territoire grec.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales