Au moins quatre morts et des dizaines de blessés dans une énième fusillade aux Etats-Unis, au Kansas

- Avec AFP

© Wikipedia

Un homme a ouvert le feu jeudi, tuant au moins quatre personnes et blessant jusqu'à 30 autres dans les locaux de l'entreprise où il avait travaillé, Excel Industries, à Hesston au Kansas, dans le centre des Etats-Unis, a indiqué la police.

«Entre 20 et 30 personnes ont été blessées et quatre ont péri, dont le tireur», abattu par un agent de la police, a annoncé le shérif T. Walton dans une conférence de presse. Alors que la plupart des victimes ont reçu des blessures à l’intérieur du bâtiment d’Excel, une autre personne a été blessée dans le parking à l’extérieur et, en route depuis la ville de Newton, l’auteur de la fusillade a en plus tiré sur deux véhicules, faisant un blessé. Toujours en chemin, il a aussi ouvert le feu sur une personne pour lui prendre sa voiture, qu’il a utilisée pour arriver jusqu’aux locaux d’Excel.

La police a établi que le tireur était un ancien employé d’Excel, sans préciser son identité, alors que de nombreux médias, dont KWCH, ont annoncé qu’il s’agissait d’un certain Cedric Ford, 38 ans. L’individu disposait d’un casier judiciaire assez chargé. D’après les archives des tribunaux en ligne, en 2010, au Kansas, il avait été arrêté pour violences domestiques, viol, violation des conditions de sa libération conditionnelle et possession de drogue ; alors qu’il avait été accusé de vol et de fuite devant la police en Floride.

Ford a récemment publié cette vidéo sur son compte Facebook.

Excel Industries est une société familiale de tondeuses à gazon. Hesston est une petite communauté de 3 700 habitants au nord de Wichita, la plus grande ville du Kansas, situé au centre des Etats-Unis.

Cette fusillade est la dernière en date dans un pays où elles sont légion, après notamment une autre commise dans le Michigan samedi, au nord du pays, par un chauffeur de la société Uber qui a tué six personnes et en a blessé deux autres.

Le 2 décembre 2015, un couple de musulmans radicalisés d'origine pakistanaise avaient tué 14 personnes et blessé 22 autres à San Bernardino, en Californie.

En savoir plus : Apple refuse de «livrer» les terroristes de San Bernardino, colère de Maison Blanche

Les armes à feu sont à l'origine de quelques 30 000 décès par an aux Etats-Unis et les tueries de masse sont en hausse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales