Les 23 passagers d'un avion meurent dans un crash au Népal

- Avec AFP

Un avion de la compagnie népalaise© Navesh Chitrakar Source: Reuters
Un avion de la compagnie népalaise

Les secouristes népalais ont retrouvé mercredi les décombres d’un avion disparu en montagne dans la nuit, avec 23 personnes à bord, a annoncé le ministre de l’Aviation népalais, Aananda Prasad Pokharel.

Les restes, «complétement calcinés» de l’appareil de la compagnie Tara Air ont été retrouvés dans le district occidental de Myagdi, district montagneux situé à environ 220 kilomètres à l'ouest de la capitale Katmandou, a déclaré à l'agence de presse AFP le ministre. Il a ajouté que des corps éparpillés étaient visibles aux alentours.

«L'équipe présente sur les lieux dit que les corps sont éparpillés et qu'il est impossible d'identifier quiconque pour l'instant. Des services de sécurité supplémentaires sont en train d'être déployés et nous tentons d'obtenir plus d'informations», a-t-il ajouté.

D'après Tara Air, l'appareil transportait 20 passagers, dont un ressortissant chinois et un Koweïtien, ainsi que trois membres d'équipage. Deux enfants figuraient parmi les passagers.

Le contrôle aérien a perdu le contact avec l'avion, un Twin Otter, huit minutes après son décollage, mercredi matin, depuis la localité de Pokhara, selon la compagnie. Les conditions métrologiques étaient bonnes «à la fois dans la localité d'origine et dans celle de destination».

Le Népal, toujours sous le coup du séisme dévastateur d'avril 2015, a subi plusieurs catastrophes aériennes ces dernières années, qui ont porté des coups sévères à son secteur touristique.

Il y a deux ans, un Twin Otter appartenant à la compagnie nationale Nepal Airlines s'était écrasé contre une colline après son décollage depuis Pokhara. Les 18 personnes qui se trouvaient à bord avaient été tuées.

En 2013, l'Union européenne avait interdit à toutes les compagnies aériennes népalaises de desservir son territoire.

Lire aussi : Une semaine après le séisme, le Népal en détresse continue à compter ses morts

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales