Pour Erdogan, la Turquie a le droit d'intervenir partout en cas de légitime défense

Source: Reuters

Vivement critiquée par une grande partie de la communauté internationale depuis son intervention armée contre le gouvernement syrien et les combattants kurdes, la Turquie tente de légitimer sa guerre.

«Nous sommes en situation de légitime défense. Personne ne peut limiter ou empêcher le droit à la légitime défense de la Turquie face à des attaques terroristes», a dit le président turc lors d'un discours prononcé à Istanbul. Cette déclaration rapportée par l'agence de presse Dogan, intervient alors que la Turquie poursuit le bombardement des cibles appartenant à des unités populaire protection (de GPJ), l'aile militaire du Parti Union démocratique (PYD), considéré par Ankara comme une organisation terroriste en raison de ses liens avec le Parti interdit des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Cette intervention armée est présentée comme une réponse à l'attentat à la voiture piégée survenu jeudi soir dans le cœur de la capitale turque contre des véhicules militaires, qui a tué 28 personnes et blessé 61 autres. Les dirigeants turcs avaient alors immédiatement accusé des combattants kurdes syriens d'en avoir été les auteurs. Cette guerre menée contre les combattants kurdes est loin d'être appréciée par les Etats-Unis qui financent le PYD dans sa lutte contre Daesh en Syrie. Alors que Barack Obama appelle Ankara à «faire preuve de retenue», Recep Tayyip Erdogan critique le «manque de sincérité» de Washington et la non-prise en compte des inquiétudes de la Turquie.

En début de semaine, Moscou a saisi le Conseil de sécurité de l'ONU après les récents bombardements turcs contre les positions des forces kurdes dans la province d'Alep. Accusée d'entretenir des liaisons dangereuse avec Daesh, la Turquie est désormais suspectée de mener une guerre indirecte contre la Russie sur le terrain syrien. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales