Jeb Bush suspend sa campagne électorale alors que Trump remporte la victoire en Caroline du Sud

© Randall Hill Source: Reuters

L’ancien gouverneur de Floride Jeb Bush s’est retiré de la course à la Maison Blanche après avoir perdu la primaire face à Ted Cruz, Marco Rubio et le milliardaire Donald Trump qui a confirmé dans les urnes son hold-up au sein du parti républicain.

«Ce soir, je suspends ma campagne», a annoncé devant ses partisans Jeb Bush, frère et fils des présidents Bush, après que Donald Trump a remporté la primaire de Caroline du Sud, un Etat conservateur où les évangéliques et les militaires exercent une influence importante.

«Je suis fier d'avoir mené une campagne pour unir le pays et défendre les solutions conservatives. Mais les gens de l’Iowa, du New Hampshire et de Caroline du Sud se sont prononcés», a fait savoir l’ancien gouverneur à Columbia.

Jeb Bush a lancé sa course visant à sécuriser l’investiture du parti républicain le 15 juin 2015, six mois après l’annonce qu’il allait se porter candidat. Il a été soutenu par le comité d'action politique Right to Rise (PAC), qui a recueilli en mai 2015 plus de 100 millions de dollars pour sa campagne de lancement.

Le dernier représentant des Bush à se présenter à la candidature a souffert de la mauvaise image de son frère, le président George W. Bush, de nombreux électeurs refusant de voir un troisième Bush accéder au pouvoir.

Il a ouvertement indiqué que son frère était son «principal conseiller en politique étrangère», qui lui a appris à «protéger sa patrie».

A ce sujet, Jeb Bush a prôné l’accroissement des dépenses militaires, appelant à une approche «plus robuste» envers la Russie. Il a qualifié le président Vladimir Poutine de «tyran» lorsqu’il préconisait de placer plus de troupes de l’OTAN en Pologne et dans les pays baltes en intensifiant les exercices militaires américaines dans la région.

Agé de 63 ans, l’ancien gouverneur de Floride a soutenu l’interdiction de l’avortement tardif (après 20 semaines), ainsi que la collecte continue de métadonées des appels téléphoniques par l’Agence nationale de sécurité (NSA). Il s’est prononcé aussi pour l’extension des droits des propriétaires d’armes à feu et la peine de mort.

D’après les résultats, Bush s'est placé sixième dans l'Iowa et quatrième au New Hampshire et en Caroline du Sud, encore loin derrière Donald Trump, Ted Cruz and Marco Rubio.

Donald Trump triomphe

Le candidat républicain Donald Trump a de son côté conforté sa position de favori de l'investiture républicaine en remportant la primaire. C'est déjà sa deuxième victoire, après le New Hampshire au début du mois.

Trump a salué la décision de Bush dans son discours devant ses partisans de Caroline du Sud. «Alors que les gens se retirent, je compte obtenir également beaucoup de leurs votes. C’est difficile, c’est méchant, c’est vilain, c’est vicieux - c’est beau».

Avec 93,5% des voix dépouillées, Donald Trump a obtenu 32,8% des suffrages, suivi du sénateur de Floride Marco Rubio avec 22,4% et Ted Cruz qui a reçu 22,1%. En quatrième position, avec environ 8% des votes, pointait Jeb Bush. Le gouverneur de l'Ohio au style consensuel John Kasich et le médecin noir à la retraite Ben Carson fermaient la marche.

Dans le même temps, le candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders a perdu de justesse devant sa rivale Hillary Clinton à la consultation du Nevada, organisée sous forme de réunions d'électeurs appelée «caucus».

Aller plus loin : la démocrate Clinton gagne Sanders au Nevada mais par une faible marge

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales