Daesh décapite des adolescents parce qu'ils écoutaient de la musique et manquaient la prière

Des combattants de Daesh dans les environs de la ville de al-Shadadi en Syrie© Rodi Said
Des combattants de Daesh dans les environs de la ville de al-Shadadi en Syrie

Le groupe djihadiste aurait décapité un adolescent pour avoir écouté de la musique pop et abattu deux autres qui avaient manqué la prière du vendredi, sur fond de répression des libertés individuelles dans le fief irakien de Daesh à Mossoul.

Selon l'agence kurde ARA News, un garçon de 15 ans nommé Ayham Hussein a été capturé par des combattants de Daesh en patrouille. Il est accusé d'avoir écouté de la musique pop dans l'épicerie de son père.

Un porte-parole du centre de presse kurde à Ninive, cité par la même source, a déclaré que l'adolescent était en train d'écouter «de la musique occidentale» au moment du passage de la patrouille. «Il a été renvoyé devant le tribunal de la charia, qui a rendu la décision de l'exécuter», a ajouté cette source.

Le garçon aurait alors été décapité en public, avant que son corps ne soit remis à sa famille le mardi soir. 

Selon le porte-parole, ce cas constituerait une première, ajoutant que le tribunal de la charia n'avait émis aucune interdiction formelle d'écouter de la musique occidentale.

Par ailleurs, ARA News a également signalé l'exécution de deux jeunes hommes qui avaient été arrêtés vendredi dernier pour ne pas avoir assisté à la prière à la mosquée principale de Mossoul.

A Mossoul, la répression des liberté individuelles par le tribunal de la charia suit son cours. Fin janvier, un garçon de 14 ans aurait été décapité devant ses parents pour avoir manqué la prière.

Lire aussi : Des djihadistes de Daesh décapités en représailles par des combattants afghans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales