Hillary Clinton fait un câlin à une petite fille qui a peur que ses parents soient expulsés

Hillary Clinton et la petite fille© Capture d'écran Twitter GQ
Hillary Clinton et la petite fille

A Las Vegas, alors qu'une petite fille en sanglots lui faisait part de sa crainte de voir ses parents être expulsés, la candidate à la présidentielle l'a prise dans ses bras pour la réconforter, lui promettant de faire son possible pour l'aider.

«Viens ici, chérie», a lancé Hillary Clinton à la petite fille de 10 ans qui venait de lui expliquer, en larmes, que ses parents avaient reçu un avis d'expulsion. Devant une foule attendrie, elle a fait un gros câlin à sa nouvelle protégée en lui promettant de lui apporter toute son aide. 

«Je vais faire ce qu'il faut, d'accord ?» a demandé Hillary Clinton, alors que la petite fille hochait la tête. 

Evidemment, ce moment très émouvant a par la suite été utilisé dans une vidéo de campagne en faveur de la candidate, dans le cadre du caucus du Nevada, qui se déroulera le 20 février.

Hillary Clinton a promis de ne pas séparer les familles d'immigrants et de fermer les centres privés de détention de migrants. 

Clinton, Merkel : à chacune ses méthodes

Il semblerait que les pleurs d'un enfant devant une personnalité politique de premier plan puisse jouer en faveur de cette dernière, lui garantissant une nouvelle popularité si elle se montre tendre et compréhensive.

Mais cet épisode n'est pas sans en rappeler un autre, moins affecté, datant de l'été dernier. A l'époque, la chancelière allemande Angela Merkel s'était attirée les foudres de l'opinion publique en adressant une fin de non-recevoir très sèche à une jeune Palestinienne en pleurs qui risquait l'expulsion avec sa famille. 

«Les règles politiques sont parfois cruelles... si nous disons "vous pouvez tous venir chez nous", on ne s'en sortira pas», avait déclaré Angela Merkel à la jeune fille. 

Néanmoins, la jeune fille, une réfugiée palestinienne prénomée Reem, avait été autorisée à rester en Allemagne.

Lire aussi : Une jeune réfugiée en pleurs devant Angela Merkel a été autorisée à rester en Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales