Croatie : le ministre de la Recherche conteste la théorie de l'évolution

Le ministre des Sciences croate, Predrag Šustar© about.hr
Le ministre des Sciences croate, Predrag Šustar

Le nouveau ministre croate des Sciences, de l'Education et des Sports, Predrag Sustar, a déclaré que Dieu était le créateur du monde et que la question de l'évolution restait ouverte, n'en déplaise aux scientifiques croates et même ... au Vatican !

Dans un article intitulé Science et Religion chez Roger Joseph Boscovich, qu'il a écrit avec sa collègue de la faculté de philosophie de Rijeka, Aleksandra Golubovic, pour un magazine de théologie en octobre 2012, l'actuel ministre croate des Sciences affirme que la question de l'évolution «reste ouverte», de même que l'option selon laquelle Dieu aurait été à l'origine de la création de l'univers. 

Au début de l'article, les deux chercheurs soulignent que le but de leur article est «d'examiner, sur la base des travaux de Boscovich [un prêtre jésuite dalmate qui était mathématicien, physicien, astronome, poète et philosophe, né dans la République de Raguse, aujourd'hui Dubrovnik en Croatie], et sur la théorie de la philosophie naturelle, s'il est possible de défendre et/ou de justifier la thèse selon laquelle la science et la religion ne sont pas en opposition».

«De nombreux scientifiques des temps modernes croient que la conception du monde peut être parfaitement expliquée par la théorie de l'évolution et que Dieu, dans ce contexte, est un sujet redondant. L'évolution, paraît-il, suffit à expliquer le processus de la sélection naturelle qui se traduit par l'adaptation des organismes à leur environnement. La seule vraie question est de savoir si la théorie de l'évolution peut constituer l'explication finale sur la création de l'ensemble de l'univers ou si elle n'en explique qu'un aspect, un segment ? Si la théorie de l'évolution ne peut pas tout expliquer, ce qui semble être le cas, cela signifie qu'on peut tout fait y voir le fait de la main de Dieu», écrit Predrag Sustar dans son article.

Pour le ministre croate des Sciences, de l'Education et des Sports, le théisme, théorie selon laquelle Dieu est la seule force ayant pu créer de manière optimale l'univers, est «la meilleure explication».

Un scientifique plus religieux que le pape

Ces déclarations de Predrag Sustar, plutôt inhabituelles pour un ministre des Sciences, sont en contradiction avec celles du pape François lui-même, qui avait affirmé il y a deux ans que «la théorie de l'évolution et le Big Bang sont exacts» et que «Dieu n'est pas un magicien avec une baguette magique».

Ces propos du pape François s'inscrivent dans la continuité de la pensée du pape Pie XII, qui avait ouvert la porte de l'Eglise à la théorie de l'évolution et à celle du Big Bang. Le pape Jean-Paul II en 1996 lui avait emboîté le pas en déclarant que l'évolution était «plus qu'une théorie» et qu'elle était un «fait effectivement prouvé».

Ivica Puljak, un scientifique et professeur à la faculté de génie électrique et de construction navale de Split en Dalmatie, a déclaré au média Total-Croatia-News que certaines parties de l'article de Predrag Sustar, dans lesquelles le ministre «laisse ouverte la question de l'évolution et affirme que Dieu est très probablement le créateur du monde, sont absolument inacceptables pour tout chercheur et/ou scientifique digne de ce nom».

Il a ajouté que le minstre «se réfère à Roger Joseph Boscovich (1711-1787), alors que ce dernier, s'il était encore vivant aujourd'hui, aurait complétement changé de vision sur la création avec tout ce qui a été prouvé par la science depuis». «Nous pouvons toujours en discuter, mais l'évolution n'est pas une question ouverte», a-t-il martelé.

Pour Ivica Puljak, les affimations de l'actuel ministre croate des Sciences sont «totalement fausses». «Science et religion n'ont rien en commun. Tous ce que nous savons de la nature et de l'univers, nous l'avons appris grâce à la science et cela ne changera jamais. J'aimerais qu'il [Predrag Sustar] nous explique ce qu'il voulait dire par "l'Evolution reste une question ouverte" et par "le monde a été conçu par une force supérieure", par Dieu etc», a-t-il poursuivi, agacé.

Dejan Vinkovic est professeur à l'Ecole des sciences naturelles et mathématiques de Split. Il a été, lui aussi, choqué par l'article du ministre et est allé encore plus loin en disant qu'«une personne qui n'a pas accepté l'évolution biologique est tout simplement incompétente et incapable d'être à la tête d'un fragment important du système éducatif du pays».  

«Ses affirmations sont tout simplement une version adoucie du créationnisme, une vision religieuse fondamentaliste de la création du monde qui prône l'idée que le monde n'a que quelques milliers d'années et que Dieu a tout créé dans sa forme actuelle. Cela équivaut à dire que la Terre est plate», a déclaré Vinkovic.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales