La place de l'ambassade de Chine à Washington bientôt renommée en l'honneur d'un dissident chinois ?

Source: Reuters

L'initiative menace déjà les relations sino-américaines. Pékin s'est insurgé contre ce vote, initié par le sénateur républicain Ted Cruz et adopté à l'unanimité, qu'elle qualifie de «mesquinerie». Barack Obama devrait néanmoins y opposer son veto.

 

En proposant de renommer la place en face de l'ambassade chinoise de Washington, place Liu Xiaobo, du nom du dissident et prix nobel chinois condamné depuis 2008 à 11 ans de prison pour ses critiques de Pékin, l'objectif des sénateurs américains était «d'attirer l'attention sur les violations des droits de l'Homme en Chine».

Etant donné le scandale, le pari est réussi, mais il est peut probable que l'initiative aboutisse pour autant. 

Soucieux de préserver ses relations diplomatiques avec la Chine, il est très probable que le président Obama oppose son veto à cette décision très symbolique, initiée par le sénateur républicain et candidat à la présidentielle américaine de 2016, Ted Cruz. 

La Chine n'a en effet pas pris la mesure à la légère, évoquant dans le Global Times, son média national, une provocation visant à «choquer et à déstabiliser». 

Sur un ton menaçant, l'éditorial semble tirer des conclusions sur son partenaire commercial, ironisant avec un faux détachement que «ce n'est pas si grave, car outre la colère, cela nous permet de voir les Etats-Unis sous un autre angle : ils ont un vrai problème non seulement à respecter les règles mais aussi à se respecter, et leur Congrès agit sur des coups de tête».

Certains blogueurs imaginent déjà Pékin répondre à cet affront en baptisant la rue de l'ambassade américaine en Chine Edward Snowden. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales