Kiev interdit aux camions russes le transit par l'Ukraine

Source: Sputnik

Le gouvernement ukrainien a décidé lundi d’interdire d’entrée tous les poids lourds en provenance de Russie. Quant aux camions russes rentrant de l’UE, ils sont bloqués depuis plusieurs jours aux frontières du pays par les nationalistes ukrainiens.

L’interdiction restera en vigueur tant que Moscou n'aura pas rétabli le transit des camions ukrainiens sur son territoire, a expliqué le Premier ministre ukrainien Arséni Iatseniouk, en estimant que la Russie agissait en violation des règles de l'Organisation mondiale du commerce.

Depuis le 11 février, des activistes des mouvements nationalistes ukrainiens organisent des blocages aux points de contrôles des frontières, visant les camions russes. Plus de 500 véhicules en provenance de l’Union européenne aux plaques d’immatriculation russes n’arrivent pas à entrer en Ukraine et environ 100 autres sont bloqués à l’intérieur du pays.

En réaction à cette situation, le Kremlin a décidé dimanche 14 février d’interdire la circulation des poids lourds ukrainiens sur son territoire.

Lire aussi : En réponse aux sanctions ukrainiennes, la Russie a décidé de lui imposer un embargo alimentaire

Auparavant, la Pologne a fermé ses frontières aux camions russes après l’expiration du traité sur le transit entre Moscou et Varsovie. Les poids lourds à destination de l’Europe utilisaient jusque maintenant les itinéraires passant par l’Ukraine, la Slovaquie et la Hongrie.

Provocation ukrainienne ?

Le représentant de Kiev pour les questions humanitaires dans le Groupe de contact, Viktor Medvedchuk, a déclaré que l’Ukraine a provoqué la décision de la Russie d’interdire le transit de camions ukrainiens via son territoire, en ignorant l’opération de blocage des marchandises russes à travers l’Ukraine fomentée par des organisations extrémistes.

«Le Cabinet des ministres [de l’Ukraine] a officiellement d’interdit d’accès tous les poids lourds en provenance de Russie. Des instructions ont été reçues par le ministère de l’Infrastructure et le ministère des Affaires étrangères. Le fait que les radicaux aient bloqué les autoroutes pendant plusieurs jours, provoquant des représailles de la part de la Russie, a simplement été ignoré par le Cabinet des ministres», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales