Des troupes turques et combattants kurdes s’affrontent à Diyarbakir, quatre blessés

Source: Reuters

Quatre soldat turques auraient été blessés dans des combats qui sont en cours à Diyarbakir, la plus grande ville de la région majoritairement kurde du sud-est du pays.

D’intenses combats ont lieu actuellement entre l’armée turque et les activistes kurdes, a rapporté un correspondant de RIA Novosti sur place. Les combattants utilisent les mitrailleuses et l’artillerie, a-t-il ajouté.

Plusieurs ambulances ont été observées se dirigeant vers le lieu des affrontements. L’armée turque a bouclé le quartier historique de Sur où ont lieu les combats. 

Diyarbakır est considéré comme la «capitale non officielle» des Kurdes turcs et a été à plusieurs reprises le théâtre de heurts depuis le lancement de l’opération militaire d’Ankara contre cette région en décembre. Les autorités turques ont imposé un couvre-feu dans la ville et les localités voisines.

L’armée turque a annoncé avoir tué plus de 750 combattants du Parti des travailleurs de Kurdistan (PKK), considérée comme une organisation terroriste par Ankara. Le PKK est en lutte armée contre Ankara depuis des décennies, revendiquant une plus large autonomie pour les zones peuplées par les Kurdes.

Lire aussi : La Turquie élargirait ses frontières au détriment de la Syrie en opprimant les Kurdes

L’opération militaire d’Ankara a été critiquée par les organisations internationales de droits de l’Homme qui la qualifient d’une forme de punition collective envers les Kurdes. Dans le seul arrondissement de Sur, quelque 50 000 personnes ont fuient les violences, alors que 20 000 restent cloitrés dans leurs maisons.

En savoir plus : Un responsable de l'ONU demande à la Turquie d'enquêter sur la fusillade de Cizre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales