Zimbabwe : le gouvernement déclare l'état de catastrophe naturelle suite à une grave sécheresse

le secteur agricole a été le plus touché par la sécheresse© Philimon Bulawayo Source: Reuters
le secteur agricole a été le plus touché par la sécheresse

Le président Robert Mugabe du Zimbabwe a déclaré l'état de catastrophe dans les régions rurales du pays frappé par une sécheresse de grande ampleur. L'Afrique du Sud, la Namibie et le Botswana ont également été durement touchées.

L'annonce du président zimbabwéen intervient quelques jours après que l'UE l'a exhorté de déclarer l'état de catastrophe naturelle afin que des fonds puissent rapidement être levés pour fournir une aide alimentaire à la population. 

Actuellement, près de 2,4 millions de personnes ont besoin de cette aide, soit plus d'un quart de la population du pays. Le gouvernement a demandé aux citoyens zimbabwéens de ne pas paniquer, car l'importation de maïs dans la Zambie voisine se porte bien.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a déclaré que près de 14 millions de personnes souffraient de la faim en Afrique australe en raison d'une sécheresse exacerbée par le phénomène climatique El Nino qui se caractérise par des températures anormalement élevées de l'eau dans la partie Est de l'océan Pacifique Sud. Le secteur agricole a été le plus touché, notamment la production de tabac et de coton.

Lire aussi : Pérou : des rites shamaniques pour éviter El Nino

Le pays a connu une période de précipitations particulièrement faibles depuis l'année dernière, conduisant à la mort de milliers de têtes de bétail dont les pâturages sont devenus des zones arides.

«Jan Vossen, directeur de l'ONG Oxfam pour le Zimbabwe, a déclaré à la BBC que la situation devenait «désespérée». «Dans certaines régions du pays, on voit même que les gens, les agriculteurs, utilisent le chaume de leur toit pour nourrir leur bétail», a-t-il dit à la BBC.

Lire aussi : Une gigantesque vague renverse un véhicule de sauvetage au Chili

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales