Somalie : un passager de l'avion endommagé par une explosion manque à l'appel

- Avec AFP

Hier, une explosion a retenti à bord d'un avion de Daallo Airlines faisant un trou dans la carlingue. Par miracle, les pilotes ont réussi à poser l'appareil avec les 74 passagers à bord. Selon la compagnie, un passager manquerait à l'appel ce jeudi.

«Tous les passagers, sauf un, ont débarqué sains et saufs» après le retour de l'appareil sur le tarmac de l'aéroport de la capitale somalienne, a annoncé la compagnie Daallo dans un communiqué, précisant qu'«une enquête est en cours pour déterminer la cause de cette disparition».

Cette personne se trouvait à bord de l'avion de ligne victime d'une explosion, contraignant le pilote à un atterrissage d'urgence à Mogadiscio, quelques minutes après le décollage.

L'explosion a fait un trou d'environ un mètre de diamètre dans le fuselage de l'A321. Une enquête est actuellement en cours à Mogadiscio mais les responsables penchent pour une explosion.

Selon le pilote de l'avion, l'explosion serait due à une bombe et non à un problème de pressurisation comme l'explique la compagnie. Il précise que la détonation a eu lieu à 11 000 pieds d'altitude (un peu plus de 3000 mètres), et que cela aurait été bien plus grave si l'avion s'était trouvé à une altitude plus élevée. 

Un expert en sécurité aérienne, Xavier Tytelman, a expliqué à l'AFP que ces images avaient toute l'apparence d'une explosion causée par une bombe et rappelaient un incident survenu en 1986 impliquant un Boeing 727 de la compagnie aérienne américaine aujourd'hui disparue TWA au-dessus de la Grèce.

Un passager de l'avion explique qu'il a entendu un grand bruit, expliquant : «Je ne pouvais rien voir, que de la fumée pendant quelques secondes. Lorsque la visibilité est revenue, j'ai réalisé qu'un bon morceau de l'avion avait disparu».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales