François Hollande ne veut pas d’un droit de véto britannique sur la politique de l’eurozone

© POOL New Source: Reuters

Le président français a dit non à un droit de véto britannique sur la politique que mènent les pays de l’eurozone, alors que le Royaume-Uni exige de profondes réformes de l’UE pour continuer à en faire partie.

«Un pays en dehors de la zone euro ne peut pas disposer d’un véto sur les pays de la zone euro», a déclaré François Hollande après une rencontre avec le Premier ministre polonais, Beata Szydlo.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a révélé le 2 février un projet de réforme pour convaincre le Royaume-Uni, membre de l’UE mais qui ne fait pas partie de la zone euro, de rester dans l’Union.

«Il y aura des rectifications si c'est nécessaire, mais il ne peut pas y avoir de nouvelles négociations. Nous sommes arrivés à un point qui doit permettre de donner aux Britanniques les assurances nécessaires dans le respect des principes européens», a indiqué François Hollande.

Le président français a ajouté que Paris était favorable à ce que le Royaume-Uni reste dans l’UE et que le compromis trouvé permettait de trouver des solutions à des problèmes difficiles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales