En 2017, le Pentagone quadruplera ses dépenses en Europe face à «l'agression russe»

© POOL Source: Reuters

Le secrétaire d'Etat à la Défense a annoncé une augmentation importantes des dépenses américaines sur le Vieux Continent visant à contrer ce qu'il a qualifié d'«agression russe».

Ashton Carter a annoncé que les Etats-Unis allaient dépenser 3,4 milliards de dollars l’année prochaine afin de contrer «l’agression russe» en Europe et renforcer la présence américaine dans les pays d’Europe de l’Est.

«Nous renforçons notre position en Europe afin de soutenir nos alliés de l’OTAN et afin de faire face à l’agression russe», a déclaré le secrétaire d’Etat à la Défense, notant que ces 3,4 milliards constituaient une multiplication par quatre des fonds alloués l’année dernière.

«Cela financera de nombreuses choses. Plus de forces de rotation américaines en Europe, plus d’entraînements et d’exercices avec nos alliés et plus de matériel militaire prépositionné, ainsi que des améliorations d’infrastructures pour y faire face», a-t-il affirmé.

Le président Barack Obama demandera 582,7 milliards de dollars pour financer le budget 2017 du Pentagone. 71,4 milliards seront consacrés à la recherche et au développement, 7,5 milliards à combattre l’Etat Islamique, 8,1 pour les sous-marins et 1,8 milliard pour les munitions.

Ashton Carter a déclaré que le budget était guidé par cinq facteurs : la montée en puissance de la Russie et de la Chine, la menace nord-coréenne pesant sur les Etats-Unis et ses alliés du Pacifique, «l’influence malveillante» de l’Iran contre les alliés du Golfe et le combat contre l’Etat Islamique.

«Nous n’avons pas le luxe de n’avoir qu’un seul adversaire ou d’avoir le choix entre les combats d’aujourd’hui et ceux de demain : nous devons nous préparer pour tous», a affirmé le secrétaire d'Etat américain à la Défense.

Lire aussi : Le Pentagone retarde de nouveau la publication de photos de détenus irakiens et afghans torturés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales