Le Pentagone prétend que la Russie a violé l’espace aérien turc et appelle les deux parties au calme

Le Pentagone prétend que la Russie a violé l’espace aérien turc et appelle les deux parties au calme Source: Sputnik
SU-34

Le Département américain de la Défense «peut confirmer» que le Su-34 russe a violé l’espace aérien turc vendredi, a indiqué un porte-parole du Pentagone. Washington a appelé Ankara et Moscou à «prendre des mesures pour empêcher une escalade».

«Nous sommes au courant des rapports et pouvons confirmer qu’hier un autre avion de combat russe a violé l’espace aérien de la Turquie et de l’OTAN», a fait savoir le porte-parole Mark Wright dans un communiqué écrit samedi.

«Nous appelons la Russie à respecter l’espace aérien turc et cesser des activités qui risquent d’accroître l’instabilité dans la région», peut-on y lire.
En prenant le parti de son allié de l’OTAN, le Pentagone a souligné qu’il était important que la Russie et la Turquie «s’entretiennent et prennent des mesures pour prévenir une escalade».

Samedi, le ministère des Affaires étrangères turc a prétendu que l’avion de l’armée de l’air russe a violé l’espace aérien du pays et a convoqué l’ambassadeur russe pour évoquer la soi-disant intrusion. Le ministère russe de la Défense a cependant rejeté les allégations turques, les qualifiant de «complètement infondées».

Alerte «orange» pour l’aviation militaire turque

Suite à l’incident, le commandement de l’armée de l’air turc a ordonné à ses unités de passer au niveau «orange» d’alerte, déclenchée sur tout le territoire, a déclaré l'agence turque Anadolu Ajansi, se référant à des sources militaires.

«Ce haut niveau d'alerte sur les bases aériennes militaires turques signifie qu'il faut être prêt à tout, y compris à une riposte immédiate des pilotes sans aucun accord du commandement», prévient l’agence turque.

Selon le journal Milliyet, il existe trois principaux niveaux d'alerte chez les militaires turcs : «blanche», signifiant un faible risque d'attaque, «jaune», risque moyen d'attaque et «rouge» qui indique un haut risque d'affrontement ou de guerre.

Toutefois, pour les forces aériennes du pays, il y a un niveau supplémentaire, le niveau «orange», qui signifie qu'un affrontement est possible à tout moment et que les forces doivent être prêtes à défendre le territoire turc mais aussi à pouvoir attaquer.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»