Primaire démocrate : six «pile ou face» sont venus au secours d'Hillary Clinton dans l'Iowa

Source: Reuters

Sur les 1 700 caucus organisés dans l'Iowa, six ont été le théâtre de tirages au sort pour départager les deux candidats arrivés à égalité parfaite. Inscrite dans le guide des circonscriptions du Parti démocrate, cette règle fait polémique.

Lundi 1er février, la chance n'était décidément pas du côté de Bernie Sanders. Sur les six tirages au sort, aucun n'a été remporté par le sénateur du Vermont. Si l'impact de ces tirages au sort est infime, certains y verront un signe du destin. De nombreux autres, en revanche, sur les réseaux sociaux, ont fustigé ce procédé qualifié, pour les plus virulents, d'anti-démocratique. 

«Voici comment le #IowaCaucus fonctionne. Une égalité est résolue en jetant une pièce de monnaie».

«Les gens se crient les uns sur les autres dans le gymnase d'une l'école et lancent une pièce de monnaie, c'est ça la démocratie ?». 

«L'Un des pays démocratiques les plus puissants du monde... choisit son chef en lançant une pièce de monnaie». 

«Je crois que je vais avoir recours au pile ou face pour décider quelle université je vais intégrer».

Ces victoires improbables, remportées par Hillary Clinton, ont inspiré un internaute qui a diffusé l'image d'une pièce de monnaie arborant deux côtés similaires. 

En 2000, l'idée d'un tirage au sort avait plané après l'élection présidentielle qui opposa Georges Bush à Al Gore. Les résultats particulièrement serrés, voire parfois incohérents dans certains bureaux de vote, ont obligé la Cour suprême à ordonner un nouveau décompte des votes. 

Lire aussi :Avec un très faible écart, Hillary Clinton s'impose dans la primaire de l'Iowa devant Bernie Sanders

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales