Huit enquêtes ouvertes pour agression sexuelle dans l'armée canadienne

 Le chef d'Etat major Jonathan Vance © Jorge Silva Source: Reuters
Le chef d'Etat major Jonathan Vance

Le chef d’état-major de la Défense canadienne, Jonathan Vance, a annoncé dans un communiqué que des agressions sexuelles visant des membres des forces armées canadiennes faisaient l'objet d'investigations de la part de la justice militaire.

«L’an dernier, nous avons reconnu que les comportements sexuels inappropriés représentaient un problème au sein de notre organisation et aujourd’hui, selon le rapport d’étape, nous commençons à voir les premiers progrès réalisés», a affirmé le chef d’état-major de la Défense canadienne Jonathan Vance.

Lire aussi : Dix pédophiles présumés arrêtés au Québec lors d'un raid policier

«Toutefois, nous sommes encore loin d’avoir atteint notre objectif. Nous devons canaliser et maintenir nos efforts afin d’accomplir le changement culturel nécessaire pour favoriser un milieu sain pour tous les militaires», a-t-il ajouté dans un communiqué.

Statistique Canada va mener une enquête concernant le harcèlement sexuel dans l'armée. Un questionnaire sera envoyé aux 56 000 membres des forces canadiennes et à 27 000 réservistes, dont les résultats seront connus à l’automne.

En avril dernier, un rapport accablant concernant les forces armées canadiennes avait été publié, révélant que celles-ci étaient «hostiles aux femmes» et aux minorités sexuelles, ce qui les rendraient «propices aux incidents graves que sont le harcèlement et l'agression sexuels» avait affirmé la juge à la retraite Marie Deschamps. L’armée avait alors annoncé la mise en place d’un plan afin de résoudre ces problèmes.

Lire aussi : Diplomatie canadienne : on a des désaccords avec Moscou, mais cela ne doit pas empêcher le dialogue

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales