«Falsifiée, effrontée» : Lavrov dénonce l’accusation que Poutine est corrompu, auprès de Kerry

© Pool New Source: Reuters

Dans un appel avec son homonyme américain, le ministre russe des Affaires étrangères, a exprimé son indignation sur les affirmations scandaleuses de Washington concernant Vladimir Poutine, qui ne font qu’ «alimenter les tensions» entre les pays.

Sergueï Lavrov a défini les insinuations américaines comme «falsifiées et effrontées» lors de sa conversation téléphonique avec le Secrétaire d’Etat américain John Kerry, rapportée par le ministère des Affaires étrangères russe.

Ce dernier a affirmé que «l’accusation pour attiser délicatement les tensions dans les relations bilatérales étaient entièrement le fait de Washington».

La conversation téléphonique, qui a également abordé la situation en Syrie, avait, elle, été initiée par les Américains, a ajouté le ministère russe.

La chaîne télévisée britannique BBC a récemment publié un documentaire accusant le président russe de corruption, en se basant sur les affirmations du représentant au Trésor américain, Adam Szubin.

«Nous l’avons vu s’enrichir avec ses amis, ses proches alliés, et rejeter ceux qu’il ne considérait pas comme des amis en utilisant des moyens étatiques. Qu’il s’agisse de la richesse énergétique russe, ou d’autres contrats d’Etat, il dirige ceux dont ils pense qu’ils le serviront et exclut ceux dont ils pense qu’ils ne le feront pas. Pour moi, c’est une sorte de corruption», avait déclaré Szubin à la BBC.

Après l’émission, le Secrétaire de presse de la Maison Blanche Josh Earnest a indiqué que les mots de Szubin reflétaient les considérations de l’administration Obama.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov a lui estimé que ces accusations étaient «outrageuses et insultantes».

Lire aussi : Kremlin : les accusations de corruption contre Poutine sont une invention

«Nous considérons ces affirmations de mes collègues à la Maison Blanche inacceptables que ce soit du point de vue de la pratique générale des relations internationales ou des relations bilatérales entre la Russie et les Etats-Unis», a-t-il ajouté, expliquant que Moscou attendait des explications.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales