Lisa, la fillette germano-russe de Berlin, n’a pas été violée mais… se cachait chez un ami

Des policiers allemands Source: Reuters
Des policiers allemands

Alors que sa famille affirmait que l’adolescente avait disparu et avait été abusée, le parquet berlinois a découvert qu’elle s’était en vérité réfugiée chez un ami pour éviter des problèmes liés à ses études.

Lisa, 13 ans, n’a subi «ni viol, ni quelconque abus sexuel» dans les 30 heures durant lesquelles elle a été signalée absente du domicile familial, a déclaré ce vendredi le représentant du parquet de Berlin Martin Steltner. Le responsable a précisé que c’est l’analyse du portable de Lisa qui a permis d’élucider les circonstances de cette histoire.

Selon le quotidien allemand Bild, alors que la famille de l’adolescente a déclaré qu’elle avait disparu pour une durée de 30 heures, la jeune fille a en fait passé cette période de temps chez son ami de 19 ans, la mère de ce dernier l’ayant confirmé aux enquêteurs. Lisa cherchait en fait à éviter de voir ses parents, qui avaient été priés, la veille de la disparition, de se rendre à son école pour se voir informer des problèmes rencontrés par leur fille.

Le parquet a également annoncé que deux hommes d’origine turque sont toujours interrogés, soupçonnés d’avoir agressé sexuellement Lisa, l’enquête ayant supposé que ces faits auraient pu avoir lieu avant sa disparition du 11 janvier 2016.

Lire aussi : Les ventes d’armes légères explosent en Allemagne après les agressions de Cologne

L’affaire impliquant des violences présumées de la part de ressortissants étrangers a suscité une vive polémique, y compris au plus haut niveau. Alors que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré espérer que les problèmes liés aux migrants «ne seront pas victimes du politiquement correct dans ce cas», son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier lui a conseillé de «ne pas se mêler du sujet des migrants, déjà suffisamment compliqué».

Lire aussi : Dix pédophiles présumés arrêtés au Québec lors d'un raid policier

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales