Pékin limitera sa population à 23 millions d'habitants d’ici 2020

Les heures de pointe à Pékin Source: Reuters
Les heures de pointe à Pékin

Les autorités de Pékin ont déclaré vouloir limiter la population de la ville à 23 millions d'habitants d'ici 2020, afin d'atténuer les problèmes liés à la surpopulation qui augmente la pollution et le risque de manque de ressources naturelles.

«Pendant les cinq années à venir, Pékin déplacera certains de ses habitants en périphérie. Le nombre de résidents permanents du centre de la ville doit être réduit de 15 %», a déclaré le maire, Wang Anshun, lors d’une réunion concernant la situation économique et écologique de la capitale chinoise.

En 2015, la population de Pékin se monte déjà à 21,7 millions d'habitants. Cette croissance démographique a un impact négatif sur les ressources en eau, la qualité de l'air et le traffic dans la ville.

Toutefois, les autorités pékinoises n’ont encore jamais réussi à réduire effectivement la population de la ville qui ne cesse d'augmenter, les Chinois arrivant en masse dans la capitale pour y travailler. Au cours des dix dernières années, la population de Pékin a augmenté en moyenne de 3,8% par an.

«Il est difficile de forcer les gens à aller vivre en dehors de la ville», a cependant précisé le maire adjoint de la capitale chinoise, Li Shixiang, en précisant que mêmes les autorités seraient obligées de travailler en périphérie. Il a même été décidé qu’en 2016, au moins 300 sociétés délocaliseraient leur production hors de Pékin pour «décharger le centre de la capitale chinoise».

En décembre 2015, Pékin a été engloutie sous un épais nuage de pollution nocive. Les écoles et les usines ont été fermées et la circulation des voitures privées, limitée. Les autorités ont décrété, pour la première fois, un niveau d'alerte rouge. 

En savoir plus : Deuxième alerte rouge à la pollution en deux semaines à Pékin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales